Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Clermont-Ferrand: près de 500 personnes pour manifester contre les violences policières

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Cela faisait quelques mois que Clermont-Ferrand n'avait pas connu un tel rassemblement. 4 à 500 personnes ont manifesté ce vendredi soir place de Jaude contre les violences policières.

La manifestation place de Jaude
La manifestation place de Jaude © Radio France - Juliette Micheneau

Ils étaient trop nombreux pour observer les mesures de distanciation physique. Les organisateurs avaient prévu d'organiser des groupes de dix personnes, bien séparés les uns des autres. Impossible à respecter pour la foule qui s'est rassemblée au pied de la statue de Vercingétorix, comme cela se fait traditionnellement lors des manifestations place de Jaude. Des retrouvailles pour quelques habitués des rassemblements de ce genre, qui se reconnaissaient à peine derrière les masques. 

Une ambiance joyeuse malgré la gravité du propos. Dans la foule, des pancartes avec des slogans "Black lives Matter", "Pas de justice sans paix", "Laissez nous respirer". Egalement quelques slogans ouvertement anti-police. Et devant la statue, une grande banderole "Justice et Vérité pour Wissam"

La manifestation était organisée par le collectif Justice Vérité Pour Wissam
La manifestation était organisée par le collectif Justice Vérité Pour Wissam © Radio France - Emmanuel Moreau

La mère et les sœurs de Wissam El Yamni ont pris tour à tour la parole. Pour elles, l'actualité résonne évidemment avec la mort aux Etats-Unis de George Floyd. Cela leur rappelle la mort de leur fils et frère lors de son interpellation lors du réveillon 2012. Elle demandent toujours la vérité afin de savoir pourquoi le jeune homme a pu mourir au commissariat. 

Ca fait huit ans qu'on vit ça, ça fait huit ans qu'on n'a pas la justice. Zohra El Yamni, la mère de Wissam

Leurs avocats ont rappelé que la justice traîne des pieds pour essayer d'éclaircir le décès de ce jeune homme. C'est pour cela qu'ils seront mardi matin devant la chambre de l'instruction de la cour d'Appel de Riom. Ils craignent que l'instruction se termine apr un non-lieu et demandent de nouvelles auditions de témoins.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu