Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Clermont-le-Fort, les riverains envahis par les voitures l’été

jeudi 28 juillet 2016 à 18:13 Par Faustine Mauerhan, France Bleu Occitanie

A 100 mètres de l’Ariège et de ses plages naturelles, les riverains du chemin des Fraysses n’en peuvent plus des files continues de voitures de baigneurs garées sous leurs fenêtres, devant leurs portails. Ils font circuler une pétition contre la mairie.

Tous les week-ends, des dizaines de voitures se garent sur le côté de la route et gênent les riverains.
Tous les week-ends, des dizaines de voitures se garent sur le côté de la route et gênent les riverains. - Jean-Paul Chabbert

Ce coin au bord de l’Ariège est un petit paradis sur terre c’est sûr, mais il se mérite. Le panneau du vrai parking, aménagé, ne dérangeant personne est facile à trouver mais une fois-là, il faut marcher plus de 5 minutes pour commencer à entendre le bruit de l’eau. Et encore, nous ne sommes pas arrivés. Samir, dans son short de maillot de bain cherche un accès depuis plus d’une demi-heure : "Je ne trouve pas. Ce n’est pas aménagé, pas indiqué. J’ai failli repartir mais j’ai entendu l’eau alors je fais un dernier tour."

De l’autre côté de l’Ariège, le chemin des Fraysses

En fait Samir doit repartir sur la route, traverser l’Ariège par le pont de la départementale, tourner à droite dans le chemin des Fraysses et là, un petit chemin bien dessiné dans les herbes hautes le mènerait tout droit à des charmantes petites plages de galet naturelles. Il ne faut pas s’étonner donc, souffle Francis, si les riverains comme lui n’arrivent plus à sortir de leur garage. "Ici les voitures sont à l’ombre et les baigneurs sont à 100 mètres de l’Ariège, ils vont à la facilité c’est normal. L’autre jour, se souvient Francis, j’ai réussi à passer mais je ne sais pas comment j’ai fait pour ne pas accrocher les rétroviseurs."

"Un panneau d’interdiction de stationner et c’est réglé"

Lui est fataliste mais son voisin Jean-Paul en a ras-le-bol, surtout qu’il pense savoir quoi faire : "La solution c’est de mettre un panneau d’interdiction de stationner sauf riverains. Ça ne coûterait pas grand-chose, on pourrait se le permettre. Mais avec la mairie, les solutions les plus simples sont les plus compliqués à réaliser, ce n’est pas possible", s’énerve Jean-Paul.

"Pas si simple" pour Laurence

Mais il n’y a pas de solution miracle regrette Laurence, une autre riverains du chemin des Fraysses. "Oui il y a beaucoup de voitures les week-ends et on a parfois du mal à se garer chez nous. Pourtant, nous avons choisi une certaine tranquillité en venant vivre ici. Pour autant, construire de grand parking n’est pas la solution. D’abord il faudrait trouver quelqu’un prêt à accueillir un parking sur son terrain et ensuite, un grand parking attirerait plus de baigneurs et plus de baigneurs c’est plus de nuisances sonores aussi donc ce n’est pas si simple."

En attendant, si Laurence s’accommode de la situation, Jean-Paul lui a signé une pétition contre la mairie avec plusieurs autres voisins. La mairie qui n’a pas pris le temps de nous expliquer sa position et ses propositions, si elle en a, pour trouver une solution.