Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Clichy : Des élus bousculent des fidèles pour protester contre des prières de rues

vendredi 10 novembre 2017 à 16:32 Par Bénédicte Robin, France Bleu Paris

Une soixantaine d'élus, membres du conseil municipal, maires de communes avoisinantes et parlementaires ont répondu ce vendredi à l'appel du maire Les Républicains de Clichy (Hauts-de-Seine) Rémi Muzeau pour protester contre des prières de rues qui se tiennent depuis huit mois dans sa ville.

Une soixantaine d'élus manifestent contre des prières de rues à Clichy-la-Garenne
Une soixantaine d'élus manifestent contre des prières de rues à Clichy-la-Garenne © Radio France - Bénédicte Robin

Clichy, France

A l'appel du maire Les Républicains de la ville, Rémi Muzeau, une soixantaine d'élus : membres du conseil municipal, maires de communes environnantes (Gennevilliers, Saint-Ouen, Clamart...) et parlementaires se sont rassemblés à la mi-journée ce vendredi place du marché, en face l'hôtel de ville, pour protester contre des prières de rues qui s'y tiennent tous les vendredis depuis le mois de mars, depuis la fermeture d'un des lieux de culte de la ville.

Les élus entonnent la Marseillaise, à Clichy en signe de protestation contre les prières de rues - Radio France
Les élus entonnent la Marseillaise, à Clichy en signe de protestation contre les prières de rues © Radio France - Bénédicte Robin

En cortège, avec leur écharpe tricolore, les élus sont allés directement au contact de la soixantaine de fidèles réunis pour la prière. Après plusieurs Marseillaise, et alors que l'imam s'apprêtait à commencer le prêche, les élus, encadrés par des gendarmes mobiles les ont bousculés, les faisant reculer quelques mètres plus loin. La prière s'est donc finalement tenue.

Les élus repoussent les fidèles quelques mètres plus loin - Radio France
Les élus repoussent les fidèles quelques mètres plus loin © Radio France - Bénédicte Robin

Depuis huit mois, l'Union des associations musulmanes de Clichy protestent contre la fermeture de ce lieux de culte dont le bail était arrivé à terme. Ces fidèles refusent de se rendre dans une autre salle de prière inaugurée en mai 2016 car ils la jugent trop petite, non conforme aux règles de sécurité et souhaiteraient avoir une vraie Mosquée comme le maire s'y était engagé d'après eux.