Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Les attentats m’ont donné le courage de m’engager dans l’armée"

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Choqués par les attentats de Paris, les jeunes français sont de plus en plus nombreux à vouloir s'engager dans l'armée pour servir leur pays confronté à une vague de terrorisme sans précédent. En une semaine, près de 200 jeunes sont venus s’informer dans le Nord Franche Comté.

Une séance d'information au CIRFA de Belfort /
Une séance d'information au CIRFA de Belfort / © Radio France - Nicolas Wilhelm

Depuis le 13 novembre, les jeunes sont deux fois plus nombreux dans les permanences de l'armée de terre. Dans l’Aire Urbaine, près de 200 personnes sont venus rechercher des informations sur les carrières.

Se sentir utile.

Johan travaillait dans la restauration à Genève. Après les attentats, ils décident de tout plaquer pour rejoindre son frère à Belfort. Aujourd'hui, il veut servir son pays et s'engager. « Je me suis remis en question en me disant si j’étais bien utile dans la restauration. J’ai finalement choisi l’armée pour me sentir utile. On est tous concerné maintenant », explique ce jeune homme de 24 ans.

Johan, 24 ans, candidat à une carrière dans l'armée.

Pour son premier contact avec l'armée, Akim 22 ans étudiant à Belfort est lui aussi prêt à s'engager pour servir son pays. "Ces attentats m’ont beaucoup choqué. Ils m’ont donné le courage de venir. Il faut réagir, protéger la population ».

Aussi une sécurité …de l’emploi.

Pour ce jeune, s'engager c’est aussi assurer un emploi derrière. Kévin de Sochaux y pense aussi après plusieurs intérims sans avenir notamment chez PSA. Mais ce père de famille veut aussi penser à l'avenir. « L’armée me motivait déjà quand j’étais plus jeune mais là je pense à mes enfants. Dans quel monde vont-t-ils grandir si le terrorisme continue à monter ? C’est un devoir de servir son pays » selon Kevin.

Défendre les valeurs de liberté.

Depuis les attentats, l'engouement pour l'armée dans l’Aire Urbaine est réel. « On a rencontré près de 200 jeunes lors des 14 points information de l’armée depuis les attentats. Aujourd’hui, ils veulent se mobiliser pour les valeurs de liberté » explique le Major Thierry Carabin chef du CIRFA, le Centre d'Information et Recrutement des forces armées de Belfort.

Les séances d'information durent une heure. Les jeunes sont ensuite reçus par un conseiller d'orientation qui leur remet un dossier d'engagement. Ils doivent ensuite passer des tests et des évaluations à Nancy.

Des permanences dans toute l’Aire Urbaine

Si vous êtes intéressés par une carrière militaire, sachez que des permanences de l'armée de terre se tiennent dans tous le nord Franche Comté. Les horaires et les jours d'ouverture sont à retrouver sur le site : sengager.fr.

Conditions à remplir pour postuler à une carrière dans l'armée : être de nationalité française, avoir entre 17 et 29 ans et avoir effectué sa journée de défense citoyenne. Sans diplôme accepté.

Le reportage au CIRFA de Belfort de Nicolas Wilhelm

Choix de la station

À venir dansDanssecondess