Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coglais : elles fabriquent des turbans pour les patientes en chimiothérapie

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu, France Bleu Breizh Izel

Une quinzaine de couturières d'une entreprise de confection dans le Coglais fabriquent bénévolement des turbans, pour les patientes en chimiothérapie. Une initiative à l'occasion d'Octobre Rose et qui va bénéficier au centre Eugène-Marquis de Rennes.

Les turbans sont fabriqués bénévolement par les couturières de la Confection du Coglais, aux Portes du Coglais (Ille-et-Vilaine), tout le mois d'octobre.
Les turbans sont fabriqués bénévolement par les couturières de la Confection du Coglais, aux Portes du Coglais (Ille-et-Vilaine), tout le mois d'octobre. © Radio France - Evan Lebastard

Une fois le travail terminé, les couturières des Confections du Coglais restent pour un projet particulier. D'habitude c'est plutôt des maillots de bain haut-de-gamme, mais cette fois elles fabriquent des turbans en tissu pour les patientes en chimiothérapie et qui perdent leurs cheveux. Il y en a déjà 200 dans un carton, de toutes les couleurs. 

Une initiative à l'occasion d'octobre rose, la campagne annuelle de lutte contre le cancer du sein. Lauriane est dans l'entreprise depuis un an, c'était son idée de fabriquer ces turbans. "Je me suis dit à notre échelle on peut faire quelque chose." Et l'envie de créer quelque chose d'un peu différent pour aider les femmes qui souffrent d'un cancer. "Perdre ses cheveux c'est un gros choc psychologique et physique. Un turban ça leur permet de garder sa féminité.

Une quinzaine de couturières

Très vite ses collègues l'ont suivie dans l'aventure. Elles sont une quinzaine de couturières de l'entreprise à travailler ensemble. Comme Sandra. "Ce projet je l'ai trouvé génial. On a un savoir-faire, le mettre à profit pour aider les femmes j'ai tout de suite adhéré. En plus c'est vraiment quelque chose qui nous touche toutes de près ou de loin".

L'entreprise fabrique des maillots de bains et des sous-vêtements pour des marques de luxe et des start-up françaises.
L'entreprise fabrique des maillots de bains et des sous-vêtements pour des marques de luxe et des start-up françaises. © Radio France - Evan Lebastard

Un soutien des collègues mais aussi de la direction. Les machines sont mises à disposition une heure par jour, entre 15h30 et 16h30, sur leur temps libre et les tissus viennent des stocks des ateliers. Une cause qui a beaucoup de sens pour Matthieu Coquelin le directeur. "On est un métier qui est à 95% féminin, c'est important qu'on s'investisse pour les femmes aussi. C'est un projet qui vient des filles mais qui va exactement dans la vision qu'on a de l'entreprise."

Le centre Eugène-Marquis de Rennes va récupérer tous les turbans à la fin du mois d'octobre. Ils seront distribués aux patientes qui débutent une chimiothérapie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess