Société

Colère à Avignon après l'abattage de trois pins en centre-ville

Par Aurélie Lagain, France Bleu Vaucluse mardi 16 août 2016 à 4:36

Place St-Didier à Avignon depuis l'abattage des pins
Place St-Didier à Avignon depuis l'abattage des pins © Radio France - Aurélie Lagain

Riverains, écologistes et commerçants s'insurgent après l'abattage surprise samedi de trois pins place Saint-Didier, dans l'intra-muros d'Avignon.

Samedi vers 6h30 du matin, trois pins ont été abattus place Saint-Didier. L'abattage n'était pourtant prévu que le 23 août dans le cadre de la rénovation de cette place de l'intra-muros d'Avignon, longtemps dévolue à des places de stationnement. La mairie veut étendre le secteur piétonnier.

Ce pin de la place St-Didier à Avignon a été abattu samedi - Radio France
Ce pin de la place St-Didier à Avignon a été abattu samedi © Radio France - Aurélie Lagain

Le projet avait été annoncé en conseil municipal en novembre. Avant l'abattage, pendant, après, la ville est restée muette. Aucune communication sur le sujet. Comme s'il s'agissait d'un non-événement ? Comme si la discussion avait trop duré ?

Les riverains et commerçants se disent choqués, scandalisés, déçus.

A la place d'un pin de la place St-Didier d'Avignon, c'est une table qui a poussé - Radio France
A la place d'un pin de la place St-Didier d'Avignon, c'est une table qui a poussé © Radio France - Aurélie Lagain

Les écologistes s'insurgent. René Pélisson président de l'association Créavignon parle de "gaspillage financier" et "d'une attitude rigide de la ville, contraire à ses engagements sur la démocratie participative."

Jean-Pierre Cervantès, conseiller municipal d'Avignon, avait été privé de ses délégations dans une autre "affaire" d'arbres : il s''était opposé au maire lors de l'affaire de l'abattage des platanes du cours Jean-Jaurès. Il affirme que la municipalité "se coupe" de ses concitoyens :

"Puisqu'on est sur un projet de place piétonne, on pouvait avoir un peu de terre qui permettait aux racines de se déplacer librement. L'avenir, c'est d'envisager une charte de l'arbre en ville à Avignon. Il faudrait qu'on puisse prendre en considération le fait qu'on ne doit couper un arbre que quand c'est absolument nécessaire." - Jean-Pierre Cervantès