Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Collecte de la Banque alimentaire en Haute-Vienne : toujours plus de besoins

-
Par , France Bleu Limousin

C'est un grand week-end de solidarité qui se profile, avec la grande collecte de la Banque Alimentaire, de vendredi à dimanche. En Haute-Vienne, environ 1000 bénévoles seront mobilisés dans 70 magasins. L'an passé, l'opération a permis de récolter 100 tonnes de denrées. Un record.

La collecte de la Banque alimentation, en 2018 (image d'illustration, à Rennes)
La collecte de la Banque alimentation, en 2018 (image d'illustration, à Rennes) © Maxppp - Thomas Brégardis

Limoges, France

C'est un grand week-end de solidarité qui se profile, avec la grande collecte de la Banque Alimentaire, de vendredi à dimanche. En Haute-Vienne, environ 1000 bénévoles, les "gilets orange" seront mobilisés dans 70 magasins. 

Il faut dire que cette collecte est un moment fort pour l'Association. L'an passé, l'opération a permis de récolter 100 tonnes de denrées. Un record, hélas insuffisant pour faire face à des besoins toujours plus importants. Un seul chiffre: cette année, en 2019, la Banque Alimentaire de Haute-Vienne va distribuer au total près de 1600 tonnes de produits alimentaires, c'est-à-dire quatre fois plus qu'il y a dix ans

Le nombre de bénéficiaires est estimé à 30.000. C'est une progression évidemment énorme, et même inquiétante. "On a par exemple _plus d'étudiants_, à Limoges, qui sont sans doute plus en difficulté que précédemment" indique Guy Delorme, longtemps chargé de la collecte à la Banque Alimentaire de Haute-Vienne. "On va un peu plus aussi en milieu rural, on a aussi rencontré des gens du voyage en extrême difficulté", poursuit-il.

Et puis il y a les gens qui pensaient ne jamais avoir besoin des associations caritatives. "Ceux qui ont des difficultés passagères", explique Guy Delorme, "soit parce qu'ils ont un passage au chômage, soit parce qu'ils ont eu des problèmes de santé, ou tout bêtement parce qu'il faut payer une réparation de 1000 ou 2000 euros sur la voiture. Il faut aider ces bénéficiaires de manière temporaire" détaille-t-il.

La Banque alimentaire, et les associations qui redistribuent les produits, ont besoin en priorité cette année de conserves de légumes, de fruits, de viande et de poisson, d'huile, de farine, de riz, de sucre, de café. Et puis aussi d'aliments pour bébé, et de produits d'hygiène. 

Tout cela sera ensuite distribué par les associations partenaires, et aussi dans les six épiceries sociales du département de la Haute-Vienne (Saint-Junien, Eymoutiers, Coussac-Bonneval, et les trois de Limoges).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu