Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu partenaire des Restos du Cœur

Campagne des Restos du Coeur en Alsace : "Je n'ai jamais vu autant de bénéficiaires en début d'hiver"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les Restos du Cœur entament ce mardi 24 novembre leur 36ème saison d’hiver, dans un contexte tendu : crise sanitaire, crise économique… En Alsace,ils s'attendent à devoir prendre en charge 15 à 20% de bénéficiaires en plus cette année, du fait de la crise du coronavirus.

170 personnes se sont déjà inscrites aux Restos du Coeur d'Ostwald cette année. C’est 30% de plus que l’an dernier.
170 personnes se sont déjà inscrites aux Restos du Coeur d'Ostwald cette année. C’est 30% de plus que l’an dernier. © Radio France - Théo Hetsch

"Aujourd'hui, on n'a plus le droit ni d'avoir faim ni d'avoir froid" dit la chanson. Pourtant les Restos du Cœur n'ont jamais été aussi indispensables qu'en ce début d'hiver 2020. Alors qu'ils lancent ce mardi 24 novembre leur 36ème campagne d'hiver, les personnes démunies sont de plus en plus nombreuses à toquer à leur porte en Alsace, comme partout en France.

Une aide indispensable

C'est notamment le cas au centre des Restos du Cœur d’Ostwald, à côté de Strasbourg. Dans son cabas à roulettes, Fanny range quelques litres de lait et des légumes. C’est la première fois que cette mère de famille fait appel aux Restos du Cœur. Elle qui vivait de petits boulots dans la vente et le nettoyage, n’arrive plus à joindre les deux bouts : "Il n'y a pas de travail, on a beau envoyer des CV et des lettres de motivation, on ne reçoit que des refus, c'est très compliqué" avoue-t-elle. Surtout qu’elle vit seule avec ses trois enfants. Alors cette aide alimentaire, deux fois par semaine, est indispensable.

30% d'inscriptions en plus dans certains centres

Des personnes comme Fanny, Betty Martini, la responsable du centre d’Ostwald, en voit de plus en plus : 170 personnes se sont déjà inscrites ici cette année. C’est 30% de plus que l’an dernier. "D'année en année, ça augmente, mais là je trouve qu'on a vraiment fait un bond, c'est impressionnant", confie-t-elle. "Je n'ai jamais vu autant de bénéficiaires en début d'hiver" confirme également l'adjointe, Fanny Heller.

Et l’évolution est la même dans quasiment tous les centres des Restos du Coeur en Alsace, avec de nouvelles personnes dans le besoin et des publics que les bénévoles n’avaient pas l’habitude de voir jusqu'à présent : "des personnes qui ont un appartement mais qui ont perdu leur travail du fait de la crise et qui se retrouvent en grande difficulté" cite notamment Jean-Jacques Heitz, l’un des responsables du centre des "Restos" de la Meinau.

D'après les projections des Restos du Coeur, les centres alsaciens devraient venir en aide cette année à près de 3 000 familles supplémentaires.

Début de la 36e campagne des Restos du cœur
Début de la 36e campagne des Restos du cœur © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess