Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pour le collectif des cafetiers en colère, "Jean-René Etchegaray nous a manqué de respect"

-
Par , France Bleu Pays Basque

C'est un collectif qui ne cesse de grossir. "Kasu kasu ostalariak kexu" regroupe désormais une centaine de membres. Des cafetiers, des restaurateurs, mais aussi des salles de sports, trinquets, hôtels, traiteurs et salariés. Tous victimes des mesures sanitaires depuis la mi mars 2020...

Les membres de kasu kasu ostalariak kexu réunis au trinquet de Sare
Les membres de kasu kasu ostalariak kexu réunis au trinquet de Sare © Radio France - Jacques Pons

Malgré une reprise d'activité durant l'été, les cafés, bars et hôtels cumulent depuis mars 2020 sept mois de fermeture. Un  collectif constitué le 19 novembre dernier autour de six cafetiers demandait notamment de payer moins la CFE (la cotisation foncière des entreprises). Des négociations avec la communauté d’agglomération Pays Basque sont toujours en cours. Or "kasu kasu ostalariak kexu" se plaint de retards dans les discussions (du fait de la nomination d'un nouveau directeur des services). Au point que sa porte-parole Karine Orellana estime que Jean-René Etchegaray manque de respect envers les cafetiers :

Karine Orellana porte-parole du collectif des cafetiers en colère

"On parle de manque de respect parce qu'on a perdu beaucoup de temps. Déjà parce qu'on a eu l'impression lors de notre échange (premier rendez vous le 22 décembre avec le président de l'Agglo Jean-René Etchegaray) d'avoir été entendus, d'avoir été compris par rapport à nos difficultés et à ce dont on avait besoin. Et puis au final on se retrouve un mois après avec une nouvelle personne face à nous (Eric Bochard, nouveau directeur des services de l'agglo) qui est très sympathique mais qui n’était au courant d'aucun sujet et du coup, on a du tout reprendre à zéro. Donc pour nous c'est une perte de temps. Il nous a fait perdre notre temps ! Il a fait des promesses (Jean-René Etchegaray) il nous a promis de revenir vers nous. Il a dit à votre micro (de France Bleu Pays Basque) que ses équipes étaient train de travailler sur une aide. Et derrière ça on se retrouve face à une personne un mois après qui nous demande de tout réexpliquer nos besoins"

Du coté de l’agglomération on affirme que la situation est en cours de règlement.

"Kasu kasu ostalariak kexu" n'exclut pas de nouvelles actions surprises comme celle du 27 novembre dernier devant la sous préfecture de Bayonne (des fûts de bières avaient été ouverts à grand renfort de mousse).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess