Société

Colloque à Dijon : l'illettrisme en net recul ces dernières années en France

Par Thomas Nougaillon et Denis Souilla, France Bleu Bourgogne mercredi 30 novembre 2016 à 19:07

L'illettrisme était au coeur des débats ce mercredi 30 novembre 2016 à Dijon
L'illettrisme était au coeur des débats ce mercredi 30 novembre 2016 à Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

Selon les chiffres communiqués par l'Agence Nationale de Lutte contre l'Illettrisme il y aurait dans notre pays 2,5 millions de personnes illettrées. Il y a 16 ans, en 2000, elles étaient 3,1 millions. La baisse est donc de 20%. On en a parlé à Dijon ce mercredi 30 novembre 2016.

Après Lyon début septembre, les journées nationales de lutte contre l'illettrisme faisaient escale à Dijon ce mercredi dans les locaux de l'Institut Régional Supérieur du Travail Educatif et Social de Bourgogne (Irtess) sur le campus de l'Université de Bourgogne. Sur place Hervé Fernandez, le directeur national, de l'Association Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme (ANCLI) s'est entretenu avec des associations locales. Un retour d'expérience destiné à faire le point sur ce qui marche pour lutter contre ce fléau.

20% de moins en dix ans

Un fléau qui serait en net recul dans notre pays. Puisqu'à la création, de l'ANCLI, en 2000, il y avait 3,1 millions de personnes rencontrant des difficultés dans le déchiffrement et l'écriture du français. Dix ans plus tard elles étaient 20% de moins.

"L'illettrisme c'est le manque d'autonomie dans sa vie personnelle ou professionnelle que l'on peut rencontrer avec les savoirs de base: lire, écrire, calculer, se repérer dans l'espace et dans le temps"

— Céline Pesney de la ligue de l'enseignement de Côte-d'Or, en charge de la plateforme départementale de lutte contre l'illettrisme

Céline Pesney de la Ligue de l'Enseignement de Côte-d'Or - Radio France
Céline Pesney de la Ligue de l'Enseignement de Côte-d'Or © Radio France - Thomas Nougaillon

Contrairement aux idées reçues les illettrés ne sont pas forcément des incultes même si la base du problème vient de mauvais apprentissages à l'école.

"Ce sont des gens qui ont une fragilité au départ au niveau de la scolarité mais ce ne sont pas forcément des personnes qui ont eu des parcours extrêmement difficiles"

— Céline Pesney

Les personnes dites illettrées développent souvent une intelligence extraordinaire et ont en général une mémoire phénoménale pour pallier aux problématiques qu'elles rencontrent par d'autres moyens.

Portrait robot des personnes "illettrées" avec Céline Pesney

L'illettrisme touche 7% des 18-65 ans en France

Aujourd'hui on estime qu'il y aurait dans notre pays 2,5 millions de personnes concernées par l'illettrisme. Cela fait tout de même 7 % de la population si l'on prend en compte la classe d'âge 18-65 ans, de nationalité française. L'objectif de l'Agence Nationale de Lutte contre l'Illettrisme est de faire baisser ces chiffres. En Côte-d'Or, la ligue de l'enseignement de Céline Pesney suit environ 150 personnes chaque année.

Les illettrés développent d'autres sens pour faire face à ce "handicap" selon Céline Pesney

  - Aucun(e)
-

Durant cette journée on a fait le point sur les initiatives qui fonctionnent en matière de lutte contre l'illettrisme - Radio France
Durant cette journée on a fait le point sur les initiatives qui fonctionnent en matière de lutte contre l'illettrisme © Radio France - Thomas Nougaillon

Partager sur :