Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Colomiers : un restaurant propose à ses clients d'adopter une poule

-
Par , France Bleu Occitanie

La "Friendly Auberge" à Colomiers près de Toulouse propose à ses clients d'adopter une poule. L'établissement vient d'en récupérer une trentaine d'un élevage en batterie dans le Gers. Il souhaite promouvoir à ses clients une alimentation locale et fraîche.

Nancy Walker Aubry propose à ses clients d'adopter une poule
Nancy Walker Aubry propose à ses clients d'adopter une poule © Radio France - Théo Caubel

Colomiers, France

"Pour 2 repas achetés Nancy vous offre une poule pondeuse pour votre jardin." Le message pourrait bien devenir le nouveau slogan de l'hôtel-restaurant "Friendly Auberge" à Colomiers près de Toulouse. Il a été posté par la patronne de l'établissement cette semaine pour annoncer l'arrivée d'une trentaine de poules. Elles ont été récupérées d'un élevage en batterie dans le Gers mercredi. Les oiseaux étaient trop vieux pour l'exploitation et au lieu de les tuer les gérants ont préféré les donner. 

"Donner l"envie à d'autres d'adopter une poule"

Les poules ont donc trouvé refuge dans le poulailler de cette auberge où elles découvrent le plein air après avoir vécu en cage. "L'idée, c'est de partager le plaisir d’avoir quelques poules dans son jardin, recycler ses déchets alimentaires, et donner l'envie à d'autres d'adopter une poule", explique la patronne de l'établissement Nancy Walker Aubry.

Les poules étaient avant dans un élevage en batterie - Radio France
Les poules étaient avant dans un élevage en batterie © Radio France - Théo Caubel

Car ces oiseaux ne sont qu'en transition chez elle. Elle souhaite les offrir à ses clients qui se sentiraient prêts à posséder une poule. Plusieurs se sont déjà montrés intéressés et certains ont même commencé à construire un poulailler avant d'en récupérer une. "C'est sûr, ce n'est pas un chat. On ne va pas dormir avec sinon on risque de se retrouver avec des crottes sur le lit. Mais on peut les attraper, les caresser. Quand je les appelle, elles me suivent. Et puis un chat ne fait pas d’œuf" fait remarquer Nancy Walker Aubry.

Le restaurant profite des œufs frais

En attendant que les poules trouvent leur nouveau propriétaire, ce sont les clients du restaurant qui en profitent avec des œufs frais à la carte. "C'est fantastique, reconnait Julien Scotto, le cuisinier de la "Friendly Auberge", la couleur du jaune d’œuf est brillante. Ça ravit nos clients qui découvrent que ça peut exister !" Un bon moyen de promouvoir les produits frais et la filière courte.

Le restaurant profite d’œufs frais - Radio France
Le restaurant profite d’œufs frais © Radio France - Théo Caubel
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu