Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Comme au niveau national, les violences conjugales ont augmenté dans le Var pendant le confinement

-
Par , France Bleu Provence

La journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes a lieu ce mercredi 25 novembre. Une journée forcément particulière en 2020 après le confinement qui a eu un effet aggravant sur les violences conjugales : elles sont en hausse de 20% dans le Var.

Depuis le début de l'année, le centre d'appels du SIAO/115 de Toulon a reçu 430 appels de femmes qui cherchaient un hébergement d'urgence, 277 en 2019.
Depuis le début de l'année, le centre d'appels du SIAO/115 de Toulon a reçu 430 appels de femmes qui cherchaient un hébergement d'urgence, 277 en 2019. © Radio France - Sophie Glotin

Partout dans le monde, l'épidémie de coronavirus et les semaines de confinement ont eu des conséquences dramatiques sur les agressions subies par les femmes au sein de leur foyer. C'est vrai en France, c'est vrai aussi dans le Var. Selon les chiffres de la police et de la gendarmerie, les violences conjugales ont augmenté de 20% dans le département avec 3055 victimes recensées.

Le 115 pour obtenir un hébergement d'urgence

La même tendance est constatée au SIAO/115 de Toulon, qui reçoit notamment les appels des femmes qui veulent quitter en urgence le domicile conjugal. Le centre a reçu 430 appels entre le 1er janvier et le 18 novembre 2020... contre 277 en 2019. Johanna est "écoutante" depuis 10 ans au 115. Pour elle, une seule chose pousse une femme à composer ce numéro d'urgence : la peur. "Quand une victime nous appelle c'est souvent après avoir reçu des coups et après avoir vu la mort de près" explique la jeune femme.

De son côté, Chantal Molinès, déléguée départementale aux droits des femmes, salue le travail de toutes les associations engagées dans la lutte contre les violences conjugales : "Pendant le premier confinement, ces structures ont dû réagir rapidement pour proposer de nouveaux dispositifs aux victimes. Elles ne pouvaient évidemment pas appeler les numéros d'urgence puisque leurs conjoints se trouvaient à proximité". Des points d'accueil éphémères ont été installés dans plusieurs grandes surfaces du département.

Rassemblement à Toulon

Un rassemblement est organisé à 14h30 ce mercredi 25 novembre par plusieurs associations et syndicats qui luttent pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, sur la place de la Liberté de Toulon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess