Société

Attentats du 13 novembre : un rescapé du Bataclan raconte en chanson le jour du drame et la difficile reconstruction

Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord lundi 13 novembre 2017 à 6:03

Franck, leader du groupe Capt'ain Boogy
Franck, leader du groupe Capt'ain Boogy © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Franck, alias Capt'ain Boogy, rescapé du Bataclan, originaire de Vieux Condé près de Valenciennes, dévoile ce lundi plusieurs chansons consacrées aux attentats. Le clip de "Comme une fusée" sera présenté après les commémorations nationales par l'association de victimes Life For Paris.

Franck, le leader de Capt'ain Boogy a mis du temps avant de pouvoir recomposer après ce 13 novembre 2015. Il a même cru qu'il allait vendre sa guitare et arrêter la musique. Mais au bout d'un an à "vivoter", dit-il, l'inspiration est revenue. Et il a notamment eu envie de raconter ce jour où sa vie et celle de milliers d'autres a basculé, comme une sorte d'exutoire.

Hanté pendant des mois par le visage du premier blessé qu'il a aidé en sortant du Bataclan, et qui est mort le soir même, il a voulu lui parler dans une chanson, en 20 minutes seulement il a écrit Comme une fusée. "ça m'a fait du bien", explique-t-il.

Comme une fusée

Le clip réalisé avec Michael Weber, étudiant au département audiovisuel de Valenciennes sera diffusé ce lundi par l'association Life For Paris, l'association de victimes qui dévoile après les commémorations nationales, une dizaine de projets artistiques liés à ces attentats de Paris.

Une difficile reconstruction

Dans une autre chanson, intitulée Les Sirènes, Franck décrit l'après attentat, le traumatisme qui persiste malgré un suivi psychologique, deux ans après le drame.

Le contre coup est peut-être pire que l'attentat, on doit digérer l'évènement (...) accepter qu'on aura du mal à se reconnaitre sur les photos d'avant, car le regard n'est plus le même, et ça s'accompagne de plein de parasites : on ne supporte plus le bruit, on est en état d'alerte constant.

Franck raconte la difficile reconstruction dans "les sirènes"

Et chaque attentat dans le monde rouvre la plaie, et fait ressurgir les souvenirs. Mais aujourd'hui même s'il a encore des moments où il broie du noir, il remonte doucement la pente grâce à sa musique, mais surtout à ses amis et sa famille qui assure t'il l'ont sauvé.

Vous pouvez découvrir les titres de Capt'ain Boogy, mais aussi des anciens et des reprises de blues, demain 14 novembre à 20h40 au bar le Tandem de Valenciennes pour le Off de la Nuit du Blues.