Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Commémoration en Côte-d'Or : "Que serait devenue la France s'il n'y avait pas eu tous ces héros de l'ombre ?"

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les associations de souvenir de la résistance entendent perpétuer la mémoire de ces hommes qui ont osé tenir tête aux nazis. Le but est aussi de passer le flambeau aux générations futures afin que la barbarie ne revienne pas explique Marc Asmus, président de l'association Histoire et Résistance.

Les porte-drapeaux ce mercredi 19 août 2020 à Norges-la-Ville
Les porte-drapeaux ce mercredi 19 août 2020 à Norges-la-Ville © Radio France - Thomas Nougaillon

Un hommage émouvant à quatre résistants exécutés par les nazis a été rendu ce mercredi matin. Cette quadruple exécution, d'une balle dans la nuque, a eu lieu à l'orée d'un bois de Norges-la-Ville un 19 août 1944, il y a 76 ans. 

"Une balle dans la nuque"

Les quatre hommes -dont un a finalement survécu- s'appelaient Yves Barbier, Marcel Beninger, Claude Leguyader et Jean Rochet ils avaient entre 16 et 51 ans. Autour de la stèle du souvenir, une cinquantaine de personnes représentant les autorités civiles et militaires, les porte-drapeaux, les associations du souvenir de la résistance mais également une descendante de l'un de ces patriotes. 

La stèle en mémoire des 4 fusillés de Norges-la-Ville
La stèle en mémoire des 4 fusillés de Norges-la-Ville © Radio France - Thomas Nougaillon

L'émotion de la petite nièce de l'une des victimes

Le but de cette manifestation : se souvenir de ce drame bien sûr mais également sensibiliser les jeunes générations afin que ce passé ne se reproduise pas. Agnès Guichard, vit à Talant, elle est la petite nièce d'Yves Barbier l'un des quatre fusillés, mort à 51 ans. Elle a pris la parole et versé quelques larmes.

"Ma mère nous a raconté l'histoire de son père fusillé ce dimanche et elle pleurait à table", Agnès Guichard

"Yves Barbier était père de 7 enfants"

"Son histoire court dans notre famille. Et pour ma famille l'histoire a commencé quand il est mort. Yves Barbier c'est un papa de sept enfants qui s'est engagé pour la France au delà de sa famille. Son engagement a laissé sept petits orphelins. Mais que serait devenue la France s'il n'y avait pas eu tous ces héros de l'ombre ?" s'interroge Agnès.

Marc Asmus, président de l'association "Histoire et Résistance"
Marc Asmus, président de l'association "Histoire et Résistance" © Radio France - Thomas Nougaillon

"Les monstres sortent les résistants des prisons pour les assassiner"

Marc Asmus, président de l'association "Histoire et Résistance" depuis 12 ans, a pris lui aussi la parole pour rappeler la bravoure des quatre résistants du bois de Norges. "Dès juillet 1944, commence le reflux des troupes allemandes vers le Reich, l'occupant nazi multiplie ses atrocités explique-t-il dans son discours. Les monstres sortent les résistants des prisons pour les assassiner" assène Marc Asmus

Continuer de diffuser les idées humanistes

"Le respect dû à leur fatal engagement nous oblige à veiller à la libre diffusion des idées humanistes, n'en déplaisent aux tyrans, aux ogres de pouvoir et aux fous qui dirigent le monde" a-t-il conclu.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Marc Asmus au cours de la cérémonie de ce mercredi

Comblanchien village martyr

Plusieurs dizaines de commémorations de ce genre sont organisées chaque année en Côte-d'Or. La prochaine est prévue à Comblanchien ce vendredi 21 août 2020 à 18h00. Comme chaque année depuis 1944 les habitants se réunissent au pied du monument aux morts pour se souvenir du massacre de 8 villageois, de la déportation de 11 autres sans parler de ces 52 maisons incendiées par les Allemands. 

Les porte-drapeaux
Les porte-drapeaux © Radio France - Thomas Nougaillon

Le "Oradour-sur-Glane de Côte-d'Or"

"Comblanchien c'est -toutes proportions gardées- le Oradour-sur-Glane de Côte-d'Or" confiait le président d'une association de souvenir de la résistance à notre reporter. La destruction de ce village de la Haute-Vienne, situé à environ vingt kilomètres au nord-ouest de Limoges, avait coûté la vie à 642 habitants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess