Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Commémorations du 11 novembre : les Vauclusiens réunis pour faire vivre la mémoire des Poilus

-
Par , France Bleu Vaucluse

À Avignon, une centaine de personnes a tenu à assister lundi aux commémorations du 11 novembre pour faire perdurer le souvenir de ces événements qui ont marqué le début du XXe siècle.

Des élèves avignonnais ont participé à la cérémonie, notamment lors du dépôt de gerbe devant le monument aux morts du Rocher des Doms
Des élèves avignonnais ont participé à la cérémonie, notamment lors du dépôt de gerbe devant le monument aux morts du Rocher des Doms © Radio France - Quentin Perez de Tudela

Avignon, France

Autour des élus avignonnais, dont la maire Cécile Helle, et les représentants de l'État, une centaine de Vauclusiens a assisté ce lundi aux commémorations du 11 novembre. 101 ans après la signature de l'armistice qui a mis fin à la Première guerre mondiale, le besoin de faire vivre le souvenir des soldats de 14-18 est toujours aussi fort. 

Avec plus de 18 millions de morts, la "Der des der" a emporté la fine fleur de la jeunesse européenne. C'est tout un continent qui a mis du temps pour se remettre de ce sacrifice. Un sacrifice "qu'il ne faut pas oublier", assène Benjamin Salah, porte drapeau. Lui, s'est fait un devoir de transmettre cette mémoire :  

"Vous vous rendez compte ? Ces hommes étaient paysan, menuisier, charpentier... On est venu les chercher et ils sont morts, pour nous. Donc on ne peut pas oublier, jamais."

Un devoir citoyen et collectif

Le souvenir de cette guerre existe encore dans les lettres, comme celles qui ont été lues devant le monument aux morts par des écoliers avignonnais. Ces écrits sont le ciment de la mémoire et sont restés dans les familles, comme celle de Victor. Ce lycéen de 16 ans a, dit-il, "épluché toutes les photos et les lettres" de son arrière grand-père qui a combattu dans l'armée française. 

La Première Guerre mondiale a fait plus de 18 millions de morts, dont 1,4 million de soldats français - Radio France
La Première Guerre mondiale a fait plus de 18 millions de morts, dont 1,4 million de soldats français © Radio France - Quentin Perez de Tudela

Tous n'ont pas ce lien familial avec la Première guerre mondiale. En conserver le souvenir, c'est donc "un devoir citoyen et collectif" pour Kamel Ben Moussa, président de l'association des rapatriés, anciens combattants d'Afrique du Nord :

"Plutôt que d'attendre des dates anniversaires, il faut aller plus loin, faire plus d'actions, notamment pour la jeunesse. Faire des commémorations sur le 11 novembre ou sur le 6 juin 1944 pour le Débarquement, ce n'est pas suffisant si l'on veut réellement faire vivre la mémoire de gens qui ont sacrifié leur vie pour nous." 

Reportage à Avignon sur la commémoration du 101e anniversaire de l'armistice de 1918.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu