Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Comment attirer de nouveaux médecins sur l'Agglomération du Cotentin : avec un nouveau centre de santé ?

-
Par , France Bleu Cotentin

La CAC -Communauté d'Agglomération du Cotentin- veut compléter son offre de santé et lance une étude de faisabilité d'un centre de santé accueillant des médecins salariés à l'échelle communautaire.

Il existe déjà un centre de santé à Cherbourg : serait-il pertinent d'en ouvrir un au niveau de l'Agglomération ?
Il existe déjà un centre de santé à Cherbourg : serait-il pertinent d'en ouvrir un au niveau de l'Agglomération ? - A Soubigou Le Cotentin

Le Cotentin cherche toujours à attirer des médecins. Face au vieillissement de la population des médecins généralistes -près de la moitié des praticiens de l'agglomération ont plus de 50 ans, 40% ont plus de 60 ans - et aux nombreux départs en retraite, la Communauté d'Agglomération du Cotentin veut compléter son offre de santé et lance une étude de faisabilité d'un centre de santé - accueillant des médecins salariés- à l'échelle communautaire.

Il existe déjà un centre de santé à Cherbourg, le centre de santé Brès-Croizat, et les élus veulent savoir si un tel centre serait pertinent à l'échelle communautaire, comment l'organiser et avec quels moyens

Qu'aucun Cotentinois se retrouve sans médecin généraliste

Aujourd'hui dit Jacques Coquelin, le premier vice président de la CAC en charge des projets de santé, "le Cotentin n'est pas un désert médical, mais si on ne fait rien, il pourrait le devenir". Il faut donc élargir la palette pour attirer les professionnels de santé

Le Cotentin n'est pas un désert médical, mais si on ne fait rien, il pourrait le devenir. Jacques Coquelin, vice-président de la CAC

L'étude devra notamment dire si un tel centre est pertinent et comment l'organiser pour toucher les territoires les plus impactés par le manque de médecins. Ralf Lejamtel, délégué communautaire à la santé.  " Le centre de santé fonctionne bien pour attirer les jeunes médecins, et on peut imaginer ouvrir des antennes dans des endroits où les personnes sont le plus éloignées d'un accès aux soins comme dans le Val de Saire."

Les résultats de l'étude seront transmises à la fin de l'année 2021 pour une mise en place

Choix de la station

À venir dansDanssecondess