Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Comment faire face à l'afflux de mineurs non accompagnés dans l'Yonne ?

mardi 5 juin 2018 à 20:10 Par Denys Baudin et Isabelle Rose, France Bleu Auxerre

L’Yonne comme la plupart des départements doit faire face à une augmentation significative de personnes se déclarant mineur non accompagnés.

© Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

677 personnes sont arrivées dans l'Yonne l'an dernier et ce nombre pourrait doubler cette année à en croire les déclarations du préfet de l'Yonne la semaine dernière . La tendance devrait encore se poursuivre mais attention cela ne veut pas dire que toutes ces personnes restent dans l' Yonne. 302  jeunes sont déjà arrivés dans l'Yonne au premier trimestre ,la moitié reconnue mineurs après les test d'évaluation de leur âge et de leur situation familiale.  

"Une majorité repart vers d'autres départements" - Guénaelle Nedellec, pôle solidarité départementale

Passer les test d'évaluation

Sur cette moitié , vingt-cinq restent chez nous explique Guénaelle Nedellec  directrice enfance famille au sein du pole solidarité départementale : "Une majorité repart vers d'autres départements sur la base d'un système qui a été mis en place par l'état en 2013. Un système de péréquation entre les collectivités territoriales, pour éviter que seuls les départements d'accueil aient à assurer la charge de l'accompagnement des mineurs non autonomes."

Et c est selon ce calcul que les mineurs sont orientés vers des départements comme la Creuse par exemple. Enfin concernant les jeunes pris en charge par le département la plupart sont hébergés dans des appartements collectifs sur Auxerre, Joigny et Sens.  Les plus jeunes sont placés chez des assistants familiaux.

L’accueil des mineurs non autonomes dans l'Yonne a coûté trois millions d'euros  au conseil départemental l'an dernier, soit  500 000 euros de plus qu'en 2016 .