Société

Comment faire revivre une friche industrielle dans la vallée de Fensch ?

Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord dimanche 24 janvier 2016 à 17:03

Projet d'ecoquartier sur une friche: visite commentée par l'architecte.
Projet d'ecoquartier sur une friche: visite commentée par l'architecte. - François Pelleray

Faire revivre une friche industrielle, c'est le défi que se lance la communauté d'agglomération du val de Fensch sur les anciennes mines de fer d'Algrange, Nilvange et Knutange. Un écoquartier devrait pousser là où se tenaient auparavant les hauts fourneaux de SMK.

Une cinquantaine d'habitants ont pu découvrir samedi 23 janvier le projet sur la zone d'activité concertée de la Paix, pour justement une concertation publique lancée par la communauté d'agglomération du val de Fensch. C'est une zone qui s'étire sur 1,5 km, 42 hectares sur lesquels il y avait quatre mines de fer et sept hauts fourneaux de la société métallurgique de Knutange (SMK). Ils ont disparu il y a une trentaine d'années. Aujourd'hui, le projet est d'y construire des centaines de logements écologiques. Les travaux pourraient commencer en 2018.

Il faut s'imaginer un sous sol comme un gruyère avec plein de galeries et en surface des hauts fourneaux, des aciéries, des laminoirs. Patricia est venue avec son mari et son fils par curiosité parce que pour l'instant cette friche est perçue « comme une désert, on a du mal pour l’instant à se projeter ».

Un emplacement idéal

Le projet consiste à faire sortir de terre des centaines de logements, un supermarché, une école maternelle, une crèche, des parcs, des pistes cyclables. Certes, il y a tout à faire sur un sol qui est encore un peu pollué mais le site a de gros avantages souligne l'architecte-urbaniste Frédéric Bonnet : « on ne fait pas un quartier à l’autre bout du monde, mais au cœur de trois des centres-villes, ceux d’Algrange, Nilvange et Knutange. En plus le site est plat, c’est le résultat des terrassements réalisés à l’époque pour l’industrie ».

Dépolluer grâce aux plantes

Et pour finir la dépollution, Frédéric Bonnet a une solution simple et pas cher. Des plantes qui fixent dans le sol les métaux lourds. Il suffira de couper ces plantes et de les jeter dans une déchetterie adaptée.

La concertation publique s'achèvera le 6 février par une réunion à Algrange pour apporter ses dernières idées. Les travaux, eux, ne débuteront pas avant 2018.

Témoignage d’un ancien ouvrier sur le passé minier et sidérurgique de ce site.

La friche industrielle de la ZAC de la Paix dans la vallée de la Fensch. - Maxppp
La friche industrielle de la ZAC de la Paix dans la vallée de la Fensch. © Maxppp - Le Républicain lorrain

ALLER PLUS LOIN :

>>> Après 30 ans de déclin démographique, la vallée de la Fensch se repeuple <<<

>>> Hayange : la renaissance du château de Wendel <<<