Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Commerce illégal du tabac : les buralistes des Pyrénées-Atlantiques tentent de résister

dimanche 25 novembre 2018 à 18:06 Par Jacques Pons, France Bleu Pays Basque et France Bleu Béarn

Les buralistes du Pays Basque en assemblée générale dimanche à Anglet. Selon Philippe Coy, président national de la confédération des buralistes, la profession résiste malgré plusieurs phénomènes : hausses de prix, concurrence espagnole et ventes illégale de tabac.

Philippe Coy, président de la confédération des buralistes de France
Philippe Coy, président de la confédération des buralistes de France © Radio France - Jacques Pons

Les buralistes résistent malgré une forte érosion du nombre des commerces. En 2002, on dénombrait 169 buralistes au pays basque. Cette année, ils ne sont plus que 98. Un tiers a disparu. Même phénomène en Béarn. Ils étaient plus de 220 en 2003. Aujourd'hui on n'en compte plus que 179. Pour enrayer ce phénomène la profession résiste.

Les buralistes doivent s'adapter aux vagues de hausses du prix du tabac. Le paquet à 10 euros n'est plus loin. Dans le département des Pyrénées-Atlantiques il faut tenter aussi de résister à la concurrence des espagnols bien moins chers. Désormais, la profession doit également faire front face aux vendeurs dans les rues et sur internet.

Pas plus de quatre cartouches de cigarettes à la frontière

En visite au Pays Basque, Philippe Coy, président de la confédération des buralistes de France, juge que la profession a les moyens de s'adapter. Il existe un fonds pour aider financièrement les buralistes. Tous les renseignements ici.

Un fonds pour aider les buralistes - Radio France
Un fonds pour aider les buralistes © Radio France - Jacques Pons

Les pistes d'avenir des buralistes

Pour le reste, les bureaux de tabac s'adaptent. En ouvrant des points de banque Nikel, des bureaux de paris PMU et/ou la Française des jeux.

Philippe Coy

La résistance c'est aussi proposer le mois de la vape en plein mois sans tabac.

Philippe Coy - Radio France
Philippe Coy © Radio France - Jacques Pons

Une cigarette sur quatre est issue du commerce illégal en France

Le gros problème pour Philippe Coy, c'est aujourd'hui le tabac illégal. Une cigarette sur quatre n'est pas issue du commerce légal. Celui que l'on peut acheter dans la rue (à Bayonne, dans le quartier de la gare et la place de la République). A Marseille, 55% des cigarettes sont illégales ! Le nouveau phénomène est le web. On peut acheter du tabac mais sans en connaitre l'origine et la composition.

Enfin, à la frontière, on ne peut acheter que 4 cartouches de cigarettes ou 1 kilo de tabac à rouler. Pas plus, sinon il y a un fort risque d'amende.

Philippe Coy appelle à la rescousse les forces de l'ordre contre le tabac illégal