Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Nice, des habitants alertent les autorités sur des commerces illicites dans leur quartier

-
Par , France Bleu Azur

Six membres du comité de quartier du Parc Impérial-Gambetta de Nice se sont rendus à la caserne Auvare ce mardi 30 mars. Ils ont été reçus par le Commissaire Malherbe. Ils ont alerté les policiers sur les commerces illicites qui, selon les citoyens, prospèrent dans leur quartier.

Comite de Quartier du Parc Imperial - Gambetta - Eric Fouzari
Comite de Quartier du Parc Imperial - Gambetta - Eric Fouzari - Lucile Auconie

Des camions garés à cheval sur les trottoirs et des personnes déchargeant divers produits, fenêtres, bouteilles d'alcool, le comité de quartier du Parc Impérial-Gambetta de Nice n'en peut plus. Ce mardi, six référents du comité se sont rendus à la caserne Auvare de la police nationale. Ils ont demandé à être reçus par les policiers pour les alerter une nouvelle fois sur les commerces illégaux qui prospèrent dans leur quartier depuis plus de quatre ans. Cela concerne par exemple les rues de l'Abbé Grégoire, la Place Francklin, l'avenue Paul Arène et le bas du Boulevard Grosso.

Un courrier adressé en Préfecture

Le président du comité Éric Fouzari a déjà adressé un courrier à la Préfecture des Alpes-Maritimes mais n'a pas reçu de réponse. Selon lui, "il y a une inaction de la part des autorités". Le député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti a adressé une réponse au comité par courriel. Le parlementaire indique qu'il les a entendus et a alerté les autorités.

Finalement le commissaire Malherbe a reçu le groupe de citoyen. Il leur a proposé de rester en contact avec un policier pour faire remonter les informations sur ces activités illicites. Le comité de quartier du parc Impérial-Gambetta s'est quand même dit satisfait de l'échange avec le commissaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess