Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Commercial devenu sans-abri, Jacques dormait sur un parking avant d'être accueilli par un Creusois

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

Depuis huit jours, Jacques est hébergé chez François, un habitant de Saint-Sulpice-le-Guérétois. Ce SDF âgé de 60 ans venu du Morvan a trouvé "sa bonne étoile" en Creuse et entend bien aller de l'avant.

Jacques, 60 ans, a passé plusieurs nuits sur l'aire des Monts de Guéret
Jacques, 60 ans, a passé plusieurs nuits sur l'aire des Monts de Guéret © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Pendant plusieurs jours, sa voiture était garée sur l'aire des Monts de Guéret. C'est là, dans le froid, que Jacques a dormi à son arrivée en Creuse il y a deux semaines. A 60 ans, cet ancien technico-commercial sans-abri était gelé quand il a croisé la route de François, un habitant de Saint-Sulpice-le-Guérétois. Celui-ci l'accueille chez lui depuis huit jours. "C'est ma bonne étoile, il est tombé du ciel", commente Jacques, ému.

Il fait -4°C quand il rencontre François sur l'aire des Monts de Guéret. Jacques lui demande un euro pour boire un café. Sans hésiter, François lui propose alors de prendre une douche. "Je l'ai invité à manger le midi, je lui ai proposé de se garer sous un appentis derrière ma maison, je lui ai donné une rallonge, un radiateur et une lampe. Il m'a dit c'est nickel !" Au bout d'une semaine passée ensemble, François salue le courage de Jacques : "Il garde le moral et il est optimiste, c'est quelqu'un d'intéressant."

ECOUTEZ - Jacques, 60 ans, raconte sa rencontre avec François

Un lent glissement vers la précarité

Jacques a travaillé pendant vingt ans comme technico-commercial avant de se faire licencier à 53 ans. Il enchaîne ensuite les petits boulots pendant cinq ans. Ses droits au chômage s'épuisent, il ne touche plus que les 500 euros du RSA. Il y a deux ans, il perd son logement. Il est alors hébergé par des amis à droite et à gauche, dans le Morvan. Fin mars, il se retrouve sans solution, et sans abri. Il met donc toutes ses affaires dans sa voiture et met le cap sur la Creuse.

J'ai été cadre, j'étais propriétaire, je faisais des voyages

Sa rencontre avec François lui redonne de l'espoir : "Peut-être que je vais être démoralisé dans trois jours, mais je dis merci François !" Il sait néanmoins qu'il ne peut pas rester chez lui. Lundi, il a donc repris la route, direction Limoges, pour tenter de trouver du travail. "Je morfle parce que je n'ai jamais été riche mais j'ai eu une bonne situation. J'ai été cadre, j'étais propriétaire, je faisais des voyages, j'avais un cursus normal, je me demande comment j'ai pu en arriver là."

ECOUTEZ - Rencontre avec Jacques et François

  • Si vous voulez aider Jacques pour lui proposer un travail, un toit ou un coup de main, vous pouvez l'appeler au 06 44 14 66 13
Choix de la station

À venir dansDanssecondess