Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Compteurs Linky : un rapport du SIEIL en 2011 pose question

lundi 15 janvier 2018 à 5:38 Par Annabelle Wanecque, France Bleu Touraine

Un rapport du SIEIL en 2011 relevait déjà des incidents électriques suite à la pose de compteurs Linky dans le cadre de la phase d'expérimentation menée en Touraine de 2010 à 2011. La généralisation des compteurs Linky à toute la France avait pourtant été décidée pour la fin 2015.

Un rapport du SIEIL en 2011 relevait déjà des incidents électriques suite à la pose de compteurs Linky
Un rapport du SIEIL en 2011 relevait déjà des incidents électriques suite à la pose de compteurs Linky © Maxppp - Maxppp

Indre-et-Loire, France

Quelques semaines après l'incendie survenu mi novembre dans une maison de Cussay, dans le sud du département, entre Ligueil et Descartes, et qui serait du à la pose défaillante d'un compteur Linky, France Bleu Touraine s'est procuré un rapport publié en 2011 par le SIEIL, le Syndicat intercommunal d'énergie d'Indre-et-Loire, en pleine phase d'expérimentation de ce compteur communiquant en Touraine. Dans cette enquête réalisée auprès de 1500 ménages tourangeaux, on apprend que l'incendie de Cussay n'est pas le premier du genre à être survenu en Indre-et-Loire. On apprend notamment qu'il y a eu plusieurs incidents électriques suite à la pose des compteurs Linky. 

Alain Barreau détaille la liste des incidents recensés. Il fait partie du collectif Citoyens vigilants de Cussay, un collectif opposé aux compteurs Linky. "Deux compteurs ont pris feu et fondu, un disjoncteur a pris feu, il y a de la surtension, des téléviseurs grillés, des appareils grillés. Tout ça, ça a été répertorié et on fait comme s'il ne s'était rien passé". 

Faux répond Jean-François Thiel, le directeur territorial d'Enedis en Indre-et-Loire. Des choses ont bel et bien changé après la réalisation de cette enquête en 2011, et avant la généralisation de Linky à toute la France fin 2015. "Les poseurs ont été équipés d'outillages dynamométriques permettant de serrer au mieux les fils", des problèmes de serrage étant souvent à l'origine d'incidents électriques. 

En la matière pourtant, "le risque zéro n'existe pas" et n'existera jamais. 

Jean-Luc Dupont veut bien insister là dessus, c'est le président du SIEIL, il l'était aussi à l'époque de l'enquête de 2011. "Ce n'est pas propre à Linky, il y a déjà eu des compteurs bleus qui ont pris feu, il y en a eu des milliers à l'échelle du territoire national. C'est pour ça qu'on confie la pose à des entreprises professionnelles qualifiées, avec des gens formés, pour qu'on limite le risque". 

Enedis assure d'ailleurs que des contrôles aléatoires sont menés régulièrement, même si évidemment dit Jean-François Thiel, "on ne peut pas être derrière tous les poseurs".

On recense 50 000 incidents d'origine électrique chaque année en France, 97% d'entre eux sont liés à l'installation intérieure des clients. Et selon le SIEIL, il n'y a pas d'augmentation de ce chiffre depuis le début de la généralisation de Linky à toute la France fin 2015.