Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une caméra de vidéosurveillance contre les dépôts sauvages à Condé-sur-Vire

jeudi 15 février 2018 à 15:34 Par Lucie Thuillet, France Bleu Cotentin

La commune de Condé-sur-Vire (centre-Manche) a installé, fin janvier 2018, une caméra de vidéosurveillance près des conteneurs pour recycler les déchets, afin de tenter de lutter contre les incivilités. Elle donne aussi sur le local des services techniques, récemment cambriolé.

Condé-sur-Vire vient d'installer une caméra de vidéosurveillance, près des conteneurs.
Condé-sur-Vire vient d'installer une caméra de vidéosurveillance, près des conteneurs. © Maxppp - IP3 PRESS/MAXPPP

Condé-sur-Vire, France

Condé-sur-Vire (centre-Manche) a fait le choix de la vidéosurveillance pour lutter contre les dépôts sauvages, dans la zone d'apports volontaires qui se trouve dans le bourg. 

Beaucoup d'incivilités

"Nous avions beaucoup d'incivilités, de dépôts sauvages, des détritus qui n'avaient rien à faire là. Cela nuit à l'image de la commune et c'est chronophage pour les agents municipaux qui doivent tout nettoyer, explique Laurent Pien, le maire de la commune. Depuis l'installation, la différence est nette !".

Lorsqu'il y a un problème, le policier municipal assermenté peut visionner les images de la caméra afin de retrouver les responsables de ces dépôts sauvages.

Double emploi

Cette caméra donne également sur le local des services techniques, qui a déjà été cambriolé deux fois. La dernier vol remonte à la fin 2017 : 19 machines de motoculture ont été dérobées pour un préjudice total de 9000 euros.