Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Confiné à Bernay avec sa famille et ses dinosaures, un forain en appelle à la générosité des habitants

Depuis le 15 mars, Sam Hart est bloqué à Bernay avec sa famille et leur exposition itinérante de dinosaures robotisés. Des associations et des particuliers aident les forains, qui n'ont plus aucune rentrée d'argent.

Sam Hart et sa famille sont bloqués à Bernay avec tout leur équipement depuis le début du confinement. Sam Hart et sa famille sont bloqués à Bernay avec tout leur équipement depuis le début du confinement.
Sam Hart et sa famille sont bloqués à Bernay avec tout leur équipement depuis le début du confinement. - Sam Hart

Il y a des confinements qui ne ressemblent à aucun autre. En temps normal, Sam Hart et sa famille sillonnent la France avec leur exposition itinérante : une trentaine de dinosaures robotisés, du tricératops au brachiosaure, dont certains sont grandeur nature. Mais depuis le début du confinement, toute la famille est bloquée sur un terrain derrière le Jardiland de Bernay (Eure), avec tout le matériel et sans aucune ressource.

Publicité
Logo France Bleu

"Nous sommes vraiment obligés"

"Depuis le 15 mars, nous n'avons plus aucune rentrée d'argent, explique Sam Hart, 42 ans. En temps normal, on vit de nos recettes et de nos entrées, au jour le jour : ce qu'on gagne dans le week-end, on fait la semaine avec."

Originaire de Gironde, la famille ne peut pas bénéficier des aides locales. Le Secours populaire, les Restos du coeur ainsi que la Croix rouge sont malgré tout venus leur apporter des colis. Des particuliers qui sont tombés sur l'appel à la solidarité lancé par Sam Hart sur les réseaux sociaux ont également apporté des cabas de courses.

"Nous n'avons pas d'attache ici, c'est compliqué d'être bloqué dans une région que l'on ne connaît pas. Et à force de demander, j'ai peur que les gens pensent qu'on profite du système, explique le forain_. Ce n'est pas ça. Nous, nous sommes des professionnels du spectacle qui vivons de notre activité... Mais là, nous sommes vraiment obligés, c'est pour les enfants."_ Dans la famille, ils sont treize, dont un bébé et un petit garçon, et les économies ne suffisent pas à nourrir tout le monde.

Jurassic Park

Sam Hart ne sait pas encore quand il pourra repartir avec sa famille et ses dinosaures. Pour le moment, il exclut de quitter Bernay : "On a sept semi-remorques pour transporter les dinosaures, donc chaque fois qu'on se déplace, il nous faut au moins 500 euros de gazole. 500 euros pour aller dans une autre ville sans jouer, 500 euros pour aller encore dans une autre sans jouer... Cela ferait des frais incommensurables."

En attendant, la famille essaye de s'occuper. Les enfants prennent des cours à distance toute l'année, ils ont donc l'habitude de faire l'école à la maison. Sam Hart, lui, en profite pour travailler sur ses dinosaures.

"C'est du latex, ils bougent, on dirait des vrais, c'est comme dans le film Jurassic Park, explique-t-il. Il faut en prendre soin, il faut graisser les articulations... On en a onze qui fonctionnent avec un ordinateur, on leur fait faire les positions que l'on veut. On a essayer de changer les cris et les musiques. On a du temps donc on essaye d'innover ! En espérant que l'on reparte en tournée très vite."

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu