Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : les violences familiales sur les mineurs très préoccupantes dans les Pyrénées-Atlantiques

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Les services du département des Pyrénées-Atlantiques et les associations constatent une augmentation des violences intra-familiales et conjugales depuis deux ans, en particulier en 2020, année marquée par deux confinements. Les enfants et adolescents sont davantage exposés.

Le département des Pyrénées-Atlantiques a enregistré quatre fois plus d'informations préoccupantes liées à des violences sur les moins de 18 ans .
Le département des Pyrénées-Atlantiques a enregistré quatre fois plus d'informations préoccupantes liées à des violences sur les moins de 18 ans . © Maxppp - Sylvie Cambon

Doit-on craindre une hausse des violences intra-familiales et conjugales pendant ce troisième confinement ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais ce qui est sûr c'est que les principaux acteurs (département, justice et associations) constatent une augmentation de ces violences depuis deux ans dans les Pyrénées-Atlantiques et en particulier en 2020, année marquée par la crise sanitaire et deux confinements. C'est une problématique lourde et constante, notamment auprès des mineurs.

Les enfants et les adolescents davantage exposés aux violences familiales

Après le premier confinement en mars 2020, les services du département des Pyrénées-Atlantiques ont enregistré quatre fois plus d'informations préoccupantes liées à des violences sur des enfants et des adolescents. Les associations et le conseil départemental sont constamment mobilisés pour écouter et accompagner les victimes, que ce soit des mineurs et/ou des adultes. 

Ces violences agissent sur les enfants, qui deviendront des adultes et il y a un risque de répétition intergénérationnelle

"Il faut absolument témoigner" souligne Annick Trounday, conseillère départementale des Pyrénées-Atlantiques, déléguée à l'enfance et à la famille. "Si des gens sont témoins de violences, entendent des cris à côté de chez eux, il faut absolument en parler ! Ce témoignage peut sauver des enfants, voire des adultes" affirme l'élue béarnaise. Selon elle, on ne parle pas encore assez de ces violences familiales subies par des mineurs et de leurs conséquences. "Ces violences agissent sur les enfants, qui deviendront des adultes et il y a un risque de répétition intergénérationnelle".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'APAVIM à l'écoute des victimes

Dans les Pyrénées-Atlantiques, de nombreuses structures sont aux côtés des victimes, comme l'association pyrénéenne d'aide aux victimes et de médiation (APAVIM). En 2020, cette association a pris en charge et accompagné 3000 personnes victimes de violences intra-familiales, notamment des enfants et des adolescents. Selon les travailleurs sociaux de l'APAVIM, les confinements mis en place pour freiner l'épidémie n'ont pas forcément fait exploser les faits de violence. Ils sont davantage exposés car il y a une libération de la parole des victimes. "On le retrouve beaucoup chez des ados qui nous disent par exemple que leur mère a été victime de viol mais ne l'a jamais verbalisé car c'était tabou à l'époque. Et ces jeunes, qui se retrouvent victimes aujourd'hui, veulent en parler" explique Théana Rousselton, psychologue au sein de l'association. 

Les différents contacts disponibles dans les Pyrénées-Atlantiques pour les personnes victimes de violences.
Les différents contacts disponibles dans les Pyrénées-Atlantiques pour les personnes victimes de violences.

La cellule du Conseil départemental est également joignable tous les jours en semaine de 8h30 à 17h30, au 05.59.11.42.45.

Femmes victimes de violence conjugale.
Femmes victimes de violence conjugale. © Radio France - Radio France
Enfance en danger.
Enfance en danger. © Radio France - Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess