Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : de plus en plus d'étudiants de Caen bénéficient de repas gratuits grâce à l'Agoraé

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

L'Agoraé, épicerie sociale et solidaire basée Avenue de Bruxelles à Caen, a déjà accompagné 500 personnes depuis le début du confinement. Grâce à l'engagement quotidien de six bénévoles, des paniers-repas sont distribués gratuitement aux étudiants caennais quatre fois par semaine.

En tout, six étudiants bénévoles se mobilisent tous les jours depuis le début du confinement pour faire tourner l'épicerie sociale et solidaire de l'Université de Caen.
En tout, six étudiants bénévoles se mobilisent tous les jours depuis le début du confinement pour faire tourner l'épicerie sociale et solidaire de l'Université de Caen. © Radio France - Agoraé

Pour Morgane Champin, présidente de la Fédération Campus Basse-Normandie et responsable de l'Agoraé, "c'était impensable de fermer l'Agoraé pendant le confinement". L'épicerie sociale et solidaire ouvre donc ses portes aux étudiants caennais quatre fois par semaine (lundi, mardi, jeudi, vendredi) de 14 h à 18 h.

Habituellement, l'Agoraé accompagne 300 bénéficiaires par an et leur propose des produits à 10 % du prix du marché. Seulement, dès le début du confinement, la demande s'est fortement faite ressentir. 

"Avec l'autorisation de l'Université et du CROUS, nous avons donc décidé d'offrir gratuitement les paniers de denrées à tous les étudiants, bénéficiaires ou non, et de les vendre à 1 € à un autre public dans le besoin (personnes âgées, mère seule, etc.)", explique Morgane Champin. 

Quatre fois par semaine, l'Agoraé ouvre ses portes de 14 h à 18 h pour accueillir les étudiants, qui viennent récupérer leur panier repas gratuit, tout en respectant les mesures de sécurité sanitaire.
Quatre fois par semaine, l'Agoraé ouvre ses portes de 14 h à 18 h pour accueillir les étudiants, qui viennent récupérer leur panier repas gratuit, tout en respectant les mesures de sécurité sanitaire. © Radio France - Agoraé

L'Agoraé bénéficie de plusieurs soutiens financiers lui permettant de récolter des produits invendus dans les supermarchés partenaires. Les six bénévoles de l'épicerie solidaire se consacrent donc depuis le début du confinement à la récolte, au tri et à la distribution des denrées, mais aussi à la livraison pour les personnes les plus isolées.

36 % des étudiants confinés à l'Université

En Normandie, 36 % des étudiants sont confinés dans leurs logements universitaires. L'Agoraé leur propose donc un soutien alimentaire, mais aussi moral

"Les étudiants ont encore plus besoin de notre épicerie aujourd'hui qu'en temps normal. Il y en a beaucoup qui ont perdu leur stage ou leur job étudiant, ils ont donc moins de rentrée d'argent", poursuit l'étudiante de 23 ans.

Garder du lien social

Pour les étudiants confinés dans un logement universitaire, la seule interaction sociale de leur semaine se fait donc souvent lors de leur passage à l'Agoraé. "En respectant les mesures de sécurité, on prend le temps de discuter entre étudiants, cela permet de garder du lien social", conclut Morgane Champin. 

L'épicerie sociale et solidaire a déjà accompagné 500 personnes depuis le début du confinement. L'Université de Caen et le CROUS mettent également à disposition des étudiants dans le besoin un bon d'achat de 100 € en supermarché, ainsi qu'une assistance sociale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess