Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EXCLU - Confinement en Île-de-France : ce que Macron a répondu aux élus franciliens hier

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Emmanuel Macron a consulté des élus français mercredi 17 mars au soir, dont une demi-douzaine de franciliens. Lorsque la question du confinement de l'Île-de-France est arrivée sur la table, il a répondu aux questions. France Bleu a pu se procurer l'extrait de cette réponse.

Emmanuel Macron
Emmanuel Macron © Radio France - Sebastien Berriot

C'est un document enregistré depuis le domicile d'un maire qui assistait à la visioconférence entre Emmanuel Macron et des élus français à propos de la situation sanitaire, il permet de nous éclairer sur la position du chef de l'état concernant le confinement en Île-de-France. Le Président de la République a en effet répondu à la demi-douzaine d'élus franciliens présents. 

"La vie dans cette région est un peu différente"

Le chef de l'Etat a bien noté les différentes remarques des maires d'Île-de-France présents à cette réunion, la difficulté notamment qu'ils ont devant le couvre-feu à 18 heures et la perspective d'un confinement le week-end. "J'adhère à ce que vous dîtes" répond Emmanuel Macron, "la vie dans cette région est quand même un peu différente, le confinement le week-end est une mesure qui est compliquée à prendre. On réfléchit à trouver les mesures adaptées, donner un horizon de temps".

Emmanuel Macron a également parlé des rythmes de vies dans la région.

On a des gens qui rentrent tous les soirs très tard chez eux, on ne peut pas les reconfiner du vendredi soir au dimanche soir, c'est une vie qui n'est pas possible

Le Président de la République parle de "mesure de freinage" et pas de "confinement". D'ailleurs, il indique que l'efficacité du strict confinement le week-end, observée dans le Pas-de-Calais et les Alpes-Maritimes est "relative"

Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye, a participé à la réunion avec Emmanuel Macron, sur France Bleu Paris, il pronostique un confinement allégé 

Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye a participé à la visioconférence avec Emmanuel Macron

Le grand air

Alors que plusieurs élus franciliens ont fait part de leurs inquiétudes en cas de confinement concernant la désobéissance d'une partie de la population et de la difficulté à accepter ces mesures, Emmanuel Macron a répondu. "On a appris une chose par rapport au premier confinement, être dehors c'est plutôt bon, sauf si c'est pour boire de la bière dans des endroits communs". En clair : quand on est à l'extérieur, les risques sont moins grands.  

Il faut qu'on permette aux citoyens d'avoir des mesures qui leur laissent reprendre le grand air

Enfin Emmanuel Macron a relevé une "fatigue" sur les gestes barrières et "la soutenabilité du couvre-feu avec le changement d'heure". "Tout cela va nous permettre d'adapter une réponse plus fine", explique le chef de l'état qui semble conscient de la nécessité de changement et de l'usure mentale de la population.

Il faudra une réponse dans les zones qui sont en train de s'embraser

Selon Emmanuel Macron, "le vaccin ça prendra plusieurs semaines", mais il explique que la situation est urgente. "Les conséquences sanitaires pour une personne qui arrive en réanimation sont déjà extrêmes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess