Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus et confinement : conservez vos rythmes de vie pour sauver votre vie de famille

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Votre famille risque-t-elle d'imploser ? Beaucoup s'interrogent. Le confinement doit s'organiser dans les familles. Deux conseils de notre psychothérapeute : gardez un rythme et conservez du temps seul.

Beaucoup redoutent cette vie confinée, les couples vont-ils s'en relever ? (illustration)
Beaucoup redoutent cette vie confinée, les couples vont-ils s'en relever ? (illustration) © Maxppp - Frédéric Cirou

Depuis mardi, il est interdit de sortir sauf dérogation, les Français sont confinés chez eux. Il faut concilier la vie de famille, le télétravail et la vie de couple en étant 24h/24 ensemble. Beaucoup redoutent l'implosion de la famille. Les conseils de Geneviève Manois, psychothérapeute et thérapeute de couple à Montpellier.

Le confinement peut en effet poser des soucis dans les couples, nous vivons une situation exceptionnelle, tout est bouleversé car ce ne sont pas les vacances. L’inquiétude pèse, l’ambiance s’en ressent, on entend des informations anxiogènes et on ne sait pas combien de temps ça va durer.

Le paradoxe c’est qu’il faut rester informé, mais qu’il faut à la fois savoir débrancher un peu.

Tout est une question de rythme. La vie de famille est bouleversée, le couple est ensemble toute la journée, les enfants ont des devoirs à faire et les parents ont du télétravail, on ne voit plus ses collègues, ses grands-parents, ses amis. 

On va voir apparaître beaucoup de tensions dans la durée et de la nervosité, des clashs, cette promiscuité va être pesante.

Le travail était un sas de décompression qui n’existe plus. Quant on travaille, la vie est riche, et là, on est en vase clos, dans un petit bocal, c’est très pesant.

Que faire pour que cela se passe au mieux ?

On n’a aucune expérience, mais il faut se rassurer, donner à la famille un cadre sécurisant, garder des rythmes, garder des horaires entre la semaine et le week-end, le mercredi pour les enfants. Ne pas laisser tout s’étaler comme si on était sans guide, sans cadre. 

Ces rythmes nous aident à nous organiser.

Pour le couple, il faut trouver des moments où on est seul, pour mieux se retrouver pendant les repas. Il faut différencier les activités dans la journée.

Il faut savoir se détendre seul et en famille, il faut savoir rire. Aujourd’hui, c’est la mi-carême, et si on se déguisait pour le dîner ? Il faut faire en sorte d’être heureux dans un contexte si difficile.  

Geneviève Manois auteur de Vivre en Solo après 60 ans, aux éditions L'Harmattan

Geneviève Manois, psychothérapeute

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu