Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement dans les Landes : des permanences en centre commercial pour les victimes de violences

-
Par , France Bleu Gascogne

L'association de défense des victimes landaises Adavem met en place pendant le confinement des permanences pour les victimes de violences intrafamiliales. La première ouvre ce lundi 20 avril au Grand Mail à Saint-Paul-lès-Dax et la deuxième au Grand Moun à Saint-Pierre-du-Mont ce mercredi 22 avril.

Le Grand Moun, à Saint-Pierre-du-Mont
Le Grand Moun, à Saint-Pierre-du-Mont - Capture d'écran google Maps

Les victimes de violences intrafamiliales peuvent désormais être prises en charge, accompagnées et écoutées dans des centres commerciaux des Landes. L'association d'aide aux victimes Adavem des Landes met en place des permanences d'accueil dans les Leclerc du  Grand Moun et du Grand Mail, à Saint-Pierre-du-Mont et Saint-Paul-lès-Dax, et ce même en période de confinement.

Accueillir et prendre en charge malgré le confinement

Ces permanences se tiennent à partir de ce lundi 20 avril pour le Grand Mail, et du mercredi 22 avril. Elles sont assurées du lundi au vendredi, de 9h30 à 11h30 et de 14h à 16h, par des professionnels : juristes, psychologues et personnel d'accueil se relaient pour accueillir, écouter et accompagner les victimes de violences qui se présentent à l'accueil du centre commercial. 

Des flyers et des affiches ont été réalisées par l'Adavem pour informer sur ces lieux d'accueil, ainsi que pour rappeler l'existence d'une permanence téléphonique au 05.58.06.02.02, de 9h à 12h et de 14h à 17h du lundi au vendredi.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les centres commerciaux n'ont pas été choisis par hasard comme lieux pour implanter ces permanences. Ce sont les rares endroits où il est possible de se rendre malgré le confinement. "Il faut se mettre là où les personnes peuvent aller, et les centres commerciaux en font partie" explique Anne Decung, directrice de l'Adavem des Landes. "La préfecture a souhaité qu'on puisse mettre en place ces points là, pour pouvoir être au plus proche des personnes qui ont l'autorisation de faire les courses et donc peuvent nous rencontrer sur place".

Une permanence téléphonique pas suffisante

Le but de ces permanences est aussi de permettre une meilleure prise en charge des victimes. Les permanences téléphoniques se sont révélées nécessaires durant le confinement, mais insuffisantes pour aider des personnes enfermées avec leur agresseur. Un constat dressé par l'Adavem dans les premières semaines du confinement : les appels téléphoniques ont chuté.

Pouvoir accueillir les victimes en personne vient renforcer l'accueil téléphonique mis en place jusque-là explique Anne Decung : "Nous pensons que beaucoup de personnes restent confinées et ne peuvent pas appeler ni demander de l'aide. Donc ces permanences répondent à ce problème là : elles permettent d'avoir un sas de décompression, pour expliquer son quotidien, échanger, et avoir un lieu d'écoute"

Les centres commerciaux participent de leur côté à la sensibilisation et à la communication autour de ces permanences : les caissières ont été informées de la présence de cet accueil, pour pouvoir y rediriger les clients si besoin, et des flyers ont été disposés en bout de caisse.

Contacts et numéros utiles

Adavem : permanence téléphonique au 05.58.06.02.02, de 9h à 12h et de 14h à 17h du lundi au vendredi. 

Centre d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) des Landes : permanence téléphonique au 05.58.46.41.43 de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h, du lundi au vendredi.

Permanence téléphonique nationale : le  3919 du lundi au samedi de 9h à 19h

Vous pouvez également vous rendre en pharmacie pour signaler que vous êtes victime de violences et alerter sur votre situation, appeler la police ou la gendarmerie au 17 ou au 112, ou par SMS au 114.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess