Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : des chocolats de Pâques... sur rendez-vous près de Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Les fêtes de Pâques confinées à la maison ne font pas les affaires des artisans chocolatiers. Leur parade ? Des tarifs plus bas, la livraison à domicile ou encore les achats sur rendez-vous en boutique. Quelques exemples à Nancy et ses environs.

Pâques est la deuxième fête de l'année en terme de chiffre d'affaires pour les artisans chocolatiers
Pâques est la deuxième fête de l'année en terme de chiffre d'affaires pour les artisans chocolatiers - Rémy Durand

Les artisans chocolatiers s'interrogent : les chocolats de Pâques vont-ils connaître le même succès cette année ? Pour eux, Pâques est la deuxième fête après Noël, en terme de chiffre d'affaire. Et bien avant l'annonce du confinement, ils avaient commencé leur production d’œufs, lapins, poules et autres sujets en chocolat. 

"15 jours après, notre magasin était normalement entièrement décoré des produits de Pâques" explique Nadia Sutter-Hulot, de la Maison Hulot à Nancy. "Tous nos oeufs sont maison et la fabrication est longue. Laurent, notre chocolatier, c'est comme un train à grande vitesse : vous ne l'arrêtez pas comme ça ! Il a stoppé la production dès qu'on a su les nouvelles mesures. Mais la moitié de la production était déjà enclenchée."

Première nécessité !

Soit 150 kg de chocolat à écouler alors que la boutique a fermé au bout de deux jours de confinement, faute de clientèle. La pâtisserie-chocolaterie Hulot va rouvrir ses portes la semaine prochaine, uniquement le matin et spécialement pour Pâques. Avec des tarifs revus à la baisse, des commandes par téléphone et des livraisons possibles. L'espoir de Nadia Hulot ? Que le chocolat redevienne un produit de première nécessité ! 

C'est notre mission quand même d'amener du plaisir !

"Pâques est très attendu par les familles, pour marquer le coup avec les enfants. Cette année, il n'y aura pas les réunions familiales, on en est bien conscients. Mais le plaisir, est-ce qu'on n'en a pas besoin dans ces moments-là ? C'est ce qu'on se dit. C'est notre mission quand même d'amener du plaisir !"

Un œuf gravé "Encore merci" 

A Houdemont, dans le Grand Nancy, Rémy Durand lui est boulanger-pâtissier-chocolatier. Son commerce reste ouvert du mardi au dimanche durant le confinement mais il a réduit les horaires. 6h-14h pour le pain et les viennoiseries. Pour les chocolats, c'est sur rendez-vous les après-midi ! "Comme ça, il n'y a pas de bouchon dans le magasin", souligne-t-il. "Le magasin fait déjà 30 mètres de long. Mais cela permet qu'il n'y ait pas d'afflux. Les ventes de chocolats sont beaucoup plus longues que d'aller chercher une baguette. Les gens ont besoin de plus de temps de réflexion pour leurs enfants et petits-enfants. On peut les conseiller et rendre service sans qu'il y ait la queue dans le magasin".

L’œuf "Encore merci"
L’œuf "Encore merci" - Rémy Durand

Rémy Durand qui a imaginé un œuf de circonstance cette année. Il porte l'inscription "Encore merci". "On a un contexte qui est particulièrement dur en ce moment pour tous. Le but, c'est que ça se passe bien et que tout le monde soit en bonne santé. Et on a fait cet œuf pour ceux qui veulent remercier des proches ou des soignants." Un œuf garni, parsemé de poudre d'or.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess