Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Confinement : des villes de Savoie et de Haute-Savoie veulent des dérogations pour maintenir leur marché

Par

Les marchés couverts ou en plein air sont désormais interdits, dans le cadre du durcissement des restrictions face à la pandémie de coronavirus. Mais une dérogation reste possible. Beaucoup de communes en Savoie et en Haute-Savoie la demandent, très peu l'obtiennent.

Illustration Illustration
Illustration © Maxppp - Julien Crugnola

Les marchés en extérieur et couverts sont maintenant interdits en France. Seule dérogation possible : lorsque le marché répond à un vrai besoin d'approvisionnement pour la population. Autrement dit, lorsqu'il n'y a pas d'autres alternatives à proximité pour pouvoir acheter de la nourriture. Toutefois, pour obtenir cette dérogation, la commune doit aussi pouvoir garantir le respect des consignes sanitaires en vigueur, c'est-à-dire les gestes barrières ou encore la distance minimum entre les clients et entre les étals, ainsi que les contrôles.

Publicité
Logo France Bleu

Les préfectures de Savoie et de Haute-Savoie ont reçu plusieurs demandes de dérogation. Leur examen est en cours. Toutefois, ça a été tranché pour les marchés qui se tiennent le mercredi. Pour le moment, seules les communes de Saint-Jean-d'Arvey et d'Aix-les-Bains (pour la Halle) et d'Annecy (pour ses petits marchés de proximité uniquement) ont obtenu une réponse positive.

En Savoie, le marché de Saint-Jean-d'Arvey est autorisé

C'est pour le moment le seul marché savoyard à avoir obtenu une dérogation. "Parce que nous n'avons pas d'autres commerces au village qu'une boucherie et une boulangerie" expose le maire de Saint-Jean-d'Arvey, Jean-Charles Métras, "nous avons beaucoup de personnes qui, faute de pouvoir se ravitailler en produits frais de type laitages, fruits et légumes auraient été obligés de descendre à la ville et aller au supermarché. Vu qu'il n'y a pas de transports en commun, c'était compliqué". Ce marché n'étant composé que de deux étals, les consignes de sécurité seront assurément respectées précise Jean-Charles Métras.

Les dérogations ont été refusées pour les marchés de Novalaise, de Beaufort, et Saint-Alban-Leysse et de La Ravoire. Le maire de Chambéry, Michel Dantin, a également souhaité en obtenir une pour le marché du centre-ville, dès lundi soir. En vain. "Le préfet était d'accord mais il m'a recontacté dans la soirée en me disant que les possibilités de dérogations étaient extrêmement limitées" s'explique Michel Dantin. "Pour moi c'est complètement aberrant parce qu'on jette les clients dans les bras des grandes surfaces qui vendent des produits d'importation alors qu'on avait la possibilité d'offrir des produits locaux"

La Halle du marché à Aix-les-Bains pourra ouvrir samedi

A Aix-les-Bains, les marchés restent fermés, mais le maire Renaud Beretti a fait une demande au préfet d'obtenir une dérogation pour la Halle, et a eu satisfaction "parce qu'on a des gens qui ont besoin d'avoir des produits frais et locaux et qui ne peuvent pas quitter la ville pour en avoir" justifie-t-il. Le maire ajoute que les consignes sont par ailleurs respectées là-bas depuis le début. Il y aura maximum 10 personnes en même temps dans la halle. "Nous avons mis en place des mesures : une seule entrée et une seule sortie à la fois, une présence renforcée de la police municipale"

En Haute-Savoie, Annecy obtient des dérogations pour ses petits marchés

Seule grande ville des pays de Savoie à avoir obtenu une dérogation pour le moment : Annecy. Mais seulement pour les petits marchés de proximité, mais les marchés de la vieille ville et du boulevard du Tain à Annecy, des Pommaries à Annecy-le-Vieux, de Chorus à Cran-Gevrier et de Champ-Fleuri à Seynod sont supprimés.

Les petits marchés de Vieugy, du Vallon à Cran-Gevrier, de Meythet, de Novel et des Teppes à Annecy sont autorisés par la préfecture. "Où il y a besoin de maintenir la proximité" insiste le maire Jean-Luc Rigaut, "dans la mesure ou les consignes de sécurité sont respectées, c'est-à-dire rester près de chez soi et garder une distance d'au moins un mètre entre chaque personne". Il ajoute que l'ensemble des commerçants concernés ont été contactés et sont prêts à jouer le jeu.

Certaines municipalités n'ont cependant pas tenté d'obtenir une dérogation. C'est le cas d'Annemasse par exemple. Plus de marché à partir de ce mercredi. Pour Christian Dupessey, le maire, leur interdiction est une bonne mesure. "Ces derniers jours, on n'empêchait pas les gens d'être trop près" admet-il. Et d'ajouter : "un marchand avait même été exclu, parce qu'il ne respectait pas les règles, ça peut être difficile de faire respecter ces consignes sur les marchés de plein air".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu