Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : deux villages du Finistère sans téléphone ni internet depuis un mois

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Une vingtaine de foyers n'a plus d'internet ni de téléphone depuis plus d'un mois dans la commune de Berrien, suite à la chute de poteaux téléphoniques. Une situation intenable avec le confinement. La situation devrait revenir à la normale ce mardi.

Orange est intervenu sans que la panne soit entièrement résolue
Orange est intervenu sans que la panne soit entièrement résolue © Radio France - Sylvie Duchesne

C'est un casse-tête pour une vingtaine de foyers des villages de Coscastel et Tilibrennou, sur la commune de Berrien dans le Finistère. Depuis plus d'un mois, des poteaux téléphoniques sont tombés, notamment à cause des tempêtes successives de mi-février : il n'y a plus de téléphone fixe ni d'internet. La mairie a contacté à plusieurs reprises l'opérateur Orange, mais les travaux tardent à se finir. Entre temps, le confinement a été déclaré et rend la situation plus difficile pour les habitants.

Adapter le télétravail et les démarches 

Presque tous les habitants de Coscastel font sans internet : "on avait réussi à remonter le poteau tombé et Orange est venu faire _deux réparations provisoires, mais ça n'a rien changé_", explique le maire de Berrien, Paul Quéméner. Du coup, les habitants qui sont censés télé-travailler doivent prévoir des plans B

Pascal Le Berre qui fait des expertises en bâtiment, et est par ailleurs adjoint municipal, peut compter sur les autres élus : "la commune m'a autorisé à venir travailler à la mairie, explique-t-il. Je suis tout seul dans la salle du conseil municipal pour passer mes appels et faire mes visioconférences !"

Dans le village de Tilibrennou, c'est pour ses démarches administratives que Claudine Corvest se retrouve coincée. "Ça nous pèse beaucoup, explique la retraitée. La Poste et la mairie sont fermées. J'ai des documents à imprimer pour les impôts, mais l'imprimante est reliée à l'ordinateursur lequel on n'a plus internet !".

Plus de Skype ou WhatsApp

"On n'a _pas la 4G dans mon village_, indique Pascal Le Berre. D'habitude on fonctionne beaucoup par Skype ou WhatsApp avec les enfants, mais quand ils m'envoient des messages en ce moment, je ne les reçois que lorsque j'arrive à la mairie pour travailler". Les appels sur le portable ne passent pas toujours car "il y a quelques zones blanches", précise le maire.

Claudine Corvest s'estime plus chanceuse : pas de problème pour appeler ou envoyer des sms depuis son portable. Mais ce n'est pas évident pour cette retraitée : "c'est très _compliqué pour les communications_, on n'a pas le même lien sur un petit téléphone que sur la tablette avec Skype"

Retour à la normale mardi ?

"On a signalé le problème depuis mi-février pour Tilibrinnou et il y a un mois pour Coscastel, indique le maire Paul Quéméner. On veut bien imaginer que les agents d'Orange soient débordés, mais on les appelé et on leur a écrit à plusieurs reprises pour signaler nos difficultés". Certains poteaux téléphoniques ont bien été remplacés mais les foyers n'ont toujours pas de téléphone ou d'internet

"On a _des personnes âgées qui vivent seules et sont donc totalement isolées_, s'inquiète le maire. Leurs enfants nous appellent à la mairie pour prendre des nouvelles car ils n'arrivent pas à les joindre, alors on passe par les voisins". Une nouvelle intervention d'Orange est prévue ce mardi. 

Contacté, Orange indique que les réparations provisoires n'ont effectivement pas tenues. Une équipe est sur place pour finir de relier l'ensemble des foyers. La situation pourrait revenir à la normale ce mardi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu