Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement - Drapeaux aux fenêtres, retransmissions et minute de silence pour un 8 mai inédit en Normandie

En raison de la pandémie de coronavirus, les commémorations du 8 mai seront organisées sans public et avec maximum 10 personnes. Mais institutions et collectivités normandes se mobilisent pour permettre à leurs concitoyens de tout de même célébrer la victoire de 1945.

Les Français sont invités à placer des drapeaux à leurs fenêtres.
Les Français sont invités à placer des drapeaux à leurs fenêtres. © Maxppp - IP3 PRESS/Alexis Sciard

Des cérémonies courtes et sans public. Voilà à quoi ressembleront les commémorations du 8 mai cette année à cause du coronavirus. Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, en a présenté le 20 avril dernier les modalités. Et elles sont strictes afin d'éviter de propager le virus : maximum 10 personnes, un seul porte-drapeau et, de préférence, pas d'anciens combattants. 

A Rouen par exemple, seuls deux parlementaires, le préfet de Seine-Maritime Pierre-André Durand, le maire Yvon Robert, le président du Département Bertrand Bellanger et quelques officiels sont invités à la cérémonie au monument de la Victoire, place Carnot.

Idem au Havre. Et parmi ces dix personnalités, le maire, Jean-Baptiste Gastinne, a décidé d'inviter le docteur Francis Lesire, chef de service du Samu de l'hôpital Monod afin de mettre à l'honneur les soignants mobilisés face à la pandémie.

Pavoiser les habitations

Afin, cependant, de donner la possibilité à tous les Français de participer aux commémorations, le gouvernement et l'Elysée les invitent à pavoiser leur habitation.

Cette initiative nationale est particulièrement relayée par la préfecture de l'Eure. "Nous proposons à nos concitoyens de s'associer d'une façon particulière en plaçant des drapeaux bleu blanc rouge aux fenêtres, ce qui est une façon de participer à ces commémorations du 8 mai, de faire nation et d'incarner notre attachement à la République malgré le virus", explique le préfet Jérôme Filippini.

Le coronavirus ne doit pas prendre le dessus sur l'Histoire explique-t-il, "c'est une circonstance particulière comme notre pays en connaît beaucoup en ce moment mais ça ne doit pas empêcher la République de se rassembler".

Retransmissions sur les réseaux sociaux

Pour faire vivre à ses concitoyens la cérémonie, le Conseil départemental de l'Orne a lui décidé de la retransmettre sur sa page Facebook et sur son site Internet. "La distance physique ne doit pas nous éloigner de notre histoire commune, explique Christophe de Balorre, président du Conseil départemental. Cette crise est là pour nous rapprocher."

La commune de Caudebec-lès-Elbeuf, au sud de Rouen, a également pris cette décision, ainsi que la ville de Val-de-Reuil (Eure).

D'autre part, la cérémonie présidée par Emmanuel Macron à Paris, à l’Arc de triomphe, sera retransmise en direct à partir de 9h30 sur France 2.

Minute de silence

D'autres communes, en plus d'inviter les habitants à pavoiser les fenêtres, leur proposent d'observer une minute de silence depuis chez eux. C'est le cas par exemple pour Yvetot, en Seine-Maritime, et pour Condé-en-Normandie, dans le Calvados.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu