Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : EELV Montpellier demande la réouverture des jardins partagés

-
Par , France Bleu Hérault

Europe Écologie Les Verts de Montpellier demande au préfet de l'Hérault la réouverture des jardins partagés et du marché aux plants de la Mosson.

jardin partagé de Malbosc à Montpellier
jardin partagé de Malbosc à Montpellier -

L'antenne locale d'Europe Écologie Les Verts de Montpellier demande au maire de Montpellier et au préfet de l'Hérault d'autoriser les jardiniers amateurs à retourner dans les jardins partagés, fermés depuis le début du confinement.

Europe Ecologie les verts avance plusieurs arguments, c'est la période des plantations des légumes d'été et c'est un moyen de se nourrir à moindre coût pour des familles de quartiers populaires, comme " des habitants de la Mosson qui  vont aux jardins partagés de malbosc" témoigne Coralie Mantion, porte parle EELV de Montpellier qui ajoute que "certains s'y rendent quand même en prenant le risque d'être verbalisés pour non respect du confinement."

Les jardineries ouvertes, mais pas les jardins familiaux

Pour EELV Montpllier, l’ouverture des jardins n’est pas incompatible avec le respect des règles de sécurité sanitaire. "La surface des jardins, larges de plusieurs mètres, permet aux personnes de jardiner en respectant entre eux sans problème la distance de sécurité d’un mètre. Comme cela est mis en place à Rouen, une personne par parcelle, deux heures par jour."

Les verts montpelliérains demandent que soit pris en compte le fait que ces jardins sont parfois éloignés de plus d'un km du lieu de domicile et que les jardiniers puissent y rester plus d'une heure sans s’exposer à une amende de 135 euros. 

Dans sa lettre ouverte, EELV Montpellier demande également la réouverture du marché aux plants de la Mosson du mardi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess