Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus en Dordogne : "Nous sommes dans une situation de cluster avéré" confirme l'ARS

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Le directeur général de l'Agence régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine (ARS) a tenu un point presse samedi après plusieurs cas de contamination à Eglise-Neuve de Vergt. Neuf personnes ont contracté le Covid-19 et 127 personnes ont été testées.

Le virus aurait pu se propager lors des obsèques (photo d'illustration)
Le virus aurait pu se propager lors des obsèques (photo d'illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Il y a bien un "cluster avéré", un ensemble de cas groupés, à Eglise-Neuve de Vergt en Dordogne. Ce sont les mots ce samedi après-midi du directeur général de l'Agence régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine, Michel Laforcade. Il a tenu à faire un point après le signalement de plusieurs cas de Covid-19 dans cette petite commune.

Sur 127 tests effectués, au moins neuf personnes sont positives au coronavirus. 24 tests sont toujours en attente de résultats. Ils devraient tomber dans la soirée. Mais le directeur de l'ARS se veut rassurant. Il précise que ce cluster a été "maîtrisé" en moins d'une semaine même s'il se veut prudent. 12 personnes déjà dépistées négatives seront de nouveau testées jeudi prochain. 

Un premier test positif le 30 avril

Michel Laforcade est aussi revenu sur la chronologie autour de ces contaminations. Le 24 avril, un homme d'une cinquantaine d'années décède à Eglise-Neuve de Vergt d'une autre maladie que le coronavirus. 

Le 30 avril, un premier test dans son entourage s’avère positif au Covid-19. Sa femme et son fils étaient venus consulter leur médecin quelques jours plus tôt et avaient déclaré quelques symptômes de la maladie. La Maison de santé pluridisciplinaire de Vergt avait alors donné l'alerte. "Une procédure de traçage de l'ensemble des personnes contacts a été enclenchée", détaille le directeur général de l'ARS. Sur les neuf personnes diagnostiquées positives à ce jour, huit font partie de l'entourage familial du défunt et un de l'entourage professionnel.

La question des obsèques 

Reste la question des obsèques. L’organisation de l'enterrement a pu favoriser la diffusion du virus. Selon les informations de France Bleu Périgord, l'hommage aurait débuté par une cérémonie à l'église. 20 personnes étaient réunies. Elles portaient d'ailleurs des masques. C'est au moment de la mise en terre dans le cimetière, que la barre des 20 personnes autorisées pendant le confinement aurait été dépassée. La journée se serait d'ailleurs terminée par un repas familial réunissant encore plus de monde. 

"Un cas de relâchement du confinement"

Le préfet de la Dordogne avait parlé vendredi d'"un cas de relâchement du confinement" en évoquant ces obsèques.

Lors de sa conférence de presse, le directeur général de l'ARS n'a pas donné le nombre précis de personnes qui sont venues à cet enterrement. Il a néanmoins confirmé que deux participants venaient de Suisse et un autre du Portugal

La directrice de la délégation départementale de l'ARS en Dordogne, Marie-Ange Perrulli, précise de son côté qu'à ce stade "aucun élément ne permet de confirmer qu'il y a eu des cas de contaminations lors de cet enterrement".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu