Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Confinement en Dordogne : très peu d'amendes, le préfet salue le "sens civique" des Périgourdins

-
Par , France Bleu Périgord

La préfet de la Dordogne salue le "sens civique" des Périgourdins. Moins de 60 contraventions ont été dressées chaque jour depuis le début du confinement en Périgord. Sur plus de 4500 contrôles quotidiens !

Contrôle de police pour vérifier les attestations de déplacement dérogatoire
Contrôle de police pour vérifier les attestations de déplacement dérogatoire © Radio France - Claire Leys

Les Périgourdins respectent plutôt bien le confinement ! Voilà la conclusion du préfet de la Dordogne. Environ 4.500 contrôles sont effectués tous les jours depuis le début de cette période de confinement en Dordogne, il y a environ 10 jours.

Et chaque jours, les policiers dressent moins de 60 verbalisations. Soit une verbalisation pour 100 contrôles ! C'est peu. Le préfet de la Dordogne Frédéric Périssat le reconnaît. Les Périgourdins font preuve d'un vrai sens civique. "Malgré le beau temps, malgré une menace qui peu paraître parfois lointaine, il faut que les citoyens respectent ce confinement qui est vital pour la société" dit le préfet de la Dordogne.

Plus de 32.000 contrôles au total

Au total, 230 policiers et gendarmes sont mobilisés chaque jour en Dordogne pour contrôler la bonne application du confinement. Ils ont au total, réalisé plus de 32.000 contrôles.

Depuis quelques jours leur tâche est un peu facilitée par la fermeture des lieux de promenade emblématiques. Les parcs et jardins dans les grosses communes ou encore la voie verte de l'agglo de Périgueux.

1.500 euros en cas de récidive

Rappelons quand même ce que vous risquez si vous sortez sans raison valable pendant le confinement : une amende de 135 euros. Et même 1500 en cas de récidive dans les 15 jours.

A noter que d'ici quelques jours, la police municipale pourra elle aussi dresser des amendes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu