Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : ils ne déplacent plus leur camping-car pour respecter la règle, ça leur coûte une fourrière

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

Deux retraités nîmois, originaires de Bretagne, ont vu leur camping-car enlevé par la fourrière, et en tombent de leur chaise. Si le véhicule ne bouge plus, c'est justement parce que ses propriétaires respectent scrupuleusement le confinement.

Camping-car (illustration)
Camping-car (illustration) © Radio France - Laurent Vareille

Devoir payer la fourrière en plein confinement !  La mésaventure est arrivée début novembre à Suzanne et Alain Guyard, deux retraités bretons (de la région de Vannes) qui ont fraîchement emménagé à Nîmes pour rejoindre leur fille et leur petit-fils. Arrivé le jour -même du reconfinement avec leur camping-car, le couple a eu la désagréable surprise de devoir le récupérer à la fourrière quelques jours plus tard. Un enlèvement pour stationnement de plus de sept jours, sur dénonciation d’un voisin de ce quartier résidentiel au sud du CHU de Nîmes, et au sud ouest du quartier Pissevin. Pourtant, le camping-car était sur une place gratuite hors du centre-ville, place Max Linder.

"On ne  trouve pas ça juste, déclarent-ils d'une même voix.  Pourquoi on nous tombe dessus en plein confinement, pourquoi nous pénaliser ? En Bretagne, on le laissait et on n'avait aucun problème. Théoriquement, on nous dit de ne pas sortir, de rester chez nous. Le camping-car, il ne va pas sortir tout seul ! On est pratiquement parfois la semaine sans sortir, on essaie de se contraindre dans ce qu'on nous demande. Et puis patatras, on nous tombe dessus pour des blagues"

"On n'accepte pas. C'est une démarche assez brutale. Une dénonciation. On est dans la France de Vichy, là, ou quoi ?"  Suzanne, au micro FB Gard Lozère

L'histoire leur avait déjà coûté 125 euros pour la fourrière. Le couple vient, en plus, de recevoir un PV de 35 euros, une amende pour le stationnement. "C'est un peu dur.  On nous pénalise, alors qu'on ne fait rien. Par contre, on voit sans arrêt en ville des infractions au code de la route, et ça ne dérange personne".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess