Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : la Fondation Le Refuge s'inquiète de la baisse des dons

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

La fondation Le Refuge qui accueille de jeunes homosexuels rejetés par leur famille lance un appel à ses donateurs après une baisse importante des dons constatée depuis le début du confinement.

Association nationale Le Refuge , créée à Montpellier
Association nationale Le Refuge , créée à Montpellier © Maxppp - Aurelien Morissard

L'association Le Refuge, créée à Montpellier constate depuis la mise en place du confinement, une baisse sensible des dons, de l'ordre de 40% au mois de mars. Une situation qui si elle dure pourrait mettre l'Association en difficulté, dont  80% des ressources proviennent des dons. Le  Refuge lance un appel à ses donateurs.

Nos jeunes ne peuvent être des victimes collatérales de la situation du Covid-19

Le Refuge devenu une Fondation nationale prend en charge à ce jour plus de 250 jeunes homosexuels rejetés par leur famille dont 48 à Montpellier. Ces jeunes sont hébergés dans des appartements collectifs et individuels en urgence, mais ils y restent souvent plusieurs mois, le temps de se reconstruire.

"Le confinement les isole et les met encore plus en danger", Nicolas Noguier , président du refuge

"On a une recrudescence du nombre d'appels sur la ligne d'écoute d'urgence, de jeunes qui se retrouvent confinés au sein de famille homophobe et parfois violente, rapporte Nicolas Noguier, le président du Refuge, ces jeunes en temps normal sortent, vont à l'école, voient des amis et là ils se retrouvent confinés 24 heures sur 24. Cela peut devenir intenable," et Nicolas Noguier évoque le cas d'un jeune de Thionville à qui l association  a pu fournir un billet de train jusqu’à Toulouse où il restait une place dans une structure d'accueil de l' association.

La période est particulièrement difficile pour ses jeunes qui ont besoin de partager, d'être entourés, ce qui n'est pas possible matériellement en ce moment, "on a mis en place une celle de crise, explique Nicolas Noguier, chaque jeune est en contact téléphonique avec un bénévole, un travailleur social et un psychologue au besoin. On leur apporte également des colis alimentaires, ça permet en respectant les distances et gestes barrières de passer un quart d'heure avec eux."

La  fondation Le Refuge a déjà mis en place des mesures de chômage partielle de ses salariés, mais il y a tous les frais d'hébergement, de prise en charge du quotidien de plus de 250 jeunes à payer chaque mois, d'où cet appel à dons lancé via les réseaux sociaux.

Les dons  se font directement sur le site le-refuge.org.

message page facebook du Refuge ( capture d'écran )
message page facebook du Refuge ( capture d'écran ) -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu