Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : la grande Mosquée de Saint-Etienne et ses fidèles s'adaptent pour le ramadan

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

C'est un ramadan inhabituel qui commence ce vendredi. Avec le confinement, les croyants ne pourront pas se rendre à la mosquée pour prier ensemble, ni se rassembler pour la rupture du jeûne. À Saint-Etienne, la Grande Mosquée mise sur les réseau sociaux pour les accompagner le mieux possible.

La Grande Mosquée de Saint-Etienne (image d'archive)
La Grande Mosquée de Saint-Etienne (image d'archive) © Radio France -

Avec l'épidémie de coronavirus et le confinement, le ramadan prend une tournure très particulière. La Grande Mosquée de Saint-Etienne va rester vide et elle appelle ses fidèles à respecter le confinement en ne se rassemblant pas pour la rupture du jeûne. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Le ramadan, toute notre vie quasiment, on l'a passé dans une période de rassemblement festive notamment à l'heure de la rupture du jeûne avec les parents, les grands-parents, les petits enfants ... là, ça nous peine de vivre ce ramadan d'une façon un petit peu isolée" confie Jalil Kissou. Ses parents sont âgés, il ne veut pas prendre de risque. 

"C'est sûr que la marmite sera à moitié pleine, mais le ramadan c'est un acte aussi spirituel."

Avec sa femme et leurs deux enfants, ils compte sur les appels vidéos pour avoir l'impression de retrouver toute la famille. Jalil Kissou relativise : "C'est sûr que la marmite sera à moitié pleine, mais le ramadan c'est un acte aussi spirituel il ne faut pas l'oublier. Nous sommes éloignés de nos familles mais on reste quand même proche via les réseaux et le téléphone." 

Des psalmodies sur la page Facebook de la Grande Mosquée

L'autre pincement au cœur, c'est l'absence de prière collective. La Grande Mosquée va rester vide alors qu'elle accueille plus de 1000 personnes tous les soirs d'habitude. Malgré tout, ce ramadan aura du sens assure Youssef Afif, directeur des affaires culturelles à la Grande Mosquée : "C'est une autre manière de méditer, se concentrer en quelques sortes sur soi-même. C'est tout à fait légitime parce que en ces moments-là, on a besoin aussi de se recentrer sur beaucoup de choses essentielles et de réfléchir sur ce qu'il se passe, sur l'après pandémie."

Pour accompagner les fidèles malgré tout, la Grande mosquée va diffuser plus de psalmodies et de cours sur sa page Facebook. Comme cette année elle ne servira pas ses traditionnelles 200 repas par soirée pour la rupture du jeûne, elle va en livrer un soir sur deux aux étudiants isolés à cause du confinement pendant tout le mois du ramadan. 

.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess