Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : la SPA voudrait une procédure d'adoption facilitée pour éviter des milliers d'euthanasies

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Si elle se refuse à euthanasier les animaux, la SPA s'inquiète de la saturation des fourrières municipales depuis le début du confinement. Elle en appelle au ministre de l'Agriculture pour simplifier les procédures d'adoption.

La SPA n'a pas de réponse du ministre de l'Agriculture sur sa proposition de procédure d'adoption simplifiée.
La SPA n'a pas de réponse du ministre de l'Agriculture sur sa proposition de procédure d'adoption simplifiée. © Radio France - Sylvie Duchesne

Avec le confinement, la situation est très tendue dans les refuges de la SPA. "Il y a toujours des animaux errants, perdus, ou abandonnés... mais _plus personne n'a le droit de sortir pour venir les adopter_", déplore sur France Bleu Paris ce vendredi matin, Jacques-Charles Fombonne, président-bénévole de la Société Protectrice des Animaux. Statutairement, la SPA se refuse à euthanasier les animaux qu'elle recueille, mais ce n'est pas le cas des fourrières municipales saturées en ce moment.

Pas de réponse du ministre de l'Agriculture

Pour adopter des animaux, même en période de confinement, Jacques-Charles Fombonne propose une procédure simplifiée : "Vous pourriez pré-choisir un animal sur internet et prendre rendez-vous dans l'un des six refuges de la région parisienne", explique le président-bénévole de la SPA. Puis lors de l'adoption, "il n'y aurait pas de contact physique avec nos salariés et bénévoles", poursuit encore Jacques-Charles Fombonne. La rencontre se ferait en extérieur,  et l'animal serait toiletté "après avoir été gardé en quarantaine"

Mais pour le moment, la SPA n'a pas réussi à contacter le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume. Elle a lancé une pétition pour obtenir cet agrément d'adoption solidaire. Elle répond également aux question que se posent les amoureux des animaux en cette période particulière

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu