Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : le sport à nouveau autorisé en extérieur en région parisienne de 10h à 19h, sauf à Paris

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Bonne nouvelle pour les tous les sportifs : les activités physiques sont de nouveau autorisées en journée en extérieur en Île-de-France, sauf à Paris et dans certaines communes du Val-de-Marne.

.
. © Maxppp - Christophe Morin

Les activités sportives sont à nouveaux autorisées dans la plus grande partie de l’Île-de-France entre 10 heures et 19 heures, sauf pour Paris et quelques communes du Val-de-Marne. Les préfets des la banlieue parisienne ont décidé de ne pas renouveler l'interdiction. C'est le cas pour la Seine-et Marne, les Yvelines, les Hauts-de-Seine et le Val-d'Oise où la restriction ne figure pas dans les arrêtés publiés ce 15 avril. La mesure n'avait pas été prise dans les départements de Seine-Saint-Denis et dans l'Essonne.

La mesure est par contre maintenue dans plusieurs communes du Val-de-Marne, où jusqu'au 10 mai minuit, "les déplacements liés à l’activité physique individuelle des personnes (...) sont interdits entre 10h00 et 19h00 dans les communes suivantes, Saint-Mandé, Vincennes, Fontenay-sous-Bois,Nogent-sur-Marne, Joinville-le-Pont, Saint-Maurice et Charenton-le-Pont."

L'interdiction est également maintenue à Paris 

L'interdiction de faire du sport en extérieur entre 10 heures et 19 heures à Paris est en également maintenue, mais elle "a fait l'objet d'une discussion avec le préfet de police et le ministre de l'Intérieur", reconnaît le Premier adjoint au maire Emmanuel Grégoire. La mesure "fera l'objet d'une évaluation d'ici une semaine, pour voir si elle sera aménagée, en la durcissant, en l'allégeant ou en la maintenant en l'état" précise-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess