Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : quand les Anciens se mettent aux nouveaux moyens de communication pour sortir de l'isolement

-
Par , France Bleu Cotentin

Skype ou WhatsApp n'auront bientôt plus de secret pour les plus âgés qui, confinés, s'adaptent aux nouvelles formes de communication, briefés par leurs voisins ou leurs petits-enfants. Illustration dans la Manche

WhatsApp ou Skype ont le vent en poupe aussi chez les plus anciens
WhatsApp ou Skype ont le vent en poupe aussi chez les plus anciens © Radio France - Marion Bernard

En cette période de confinement qui risque de se prolonger, il faut trouver de nouveaux moyens de se voir et de communiquer. Il n'est plus question pour les enfants et petits-enfants d’aller voir leurs parents, grands-parents, qu’ils soient chez eux ou en EHPAD, pour ne pas mettre en danger ce public fragile.   

Alors les Anciens se mettent aux nouvelles technologies, Skype, WhatsApp et compagnie.

"On est quand même assez modernes !"

Et quand on a 73 et 79 ans, qu’on n’avait jusqu’ici pas encore d’internet à la maison comme Christiane et Désirée -alias Mamie Cricri et Dédé pour leurs 12 petits enfants-  des habitants de Granville dans la Manche, c’est un monde nouveau qui s’ouvre. "_J_e me suis mise à WhatsApp, grâce à mes petits enfants, ils m'ont tout expliqué, raconte Christiane, ravie de pouvoir entendre ET voir tout le monde. Ce n'est pas si compliqué. "On est quand même assez modernes" renchérit Désiré, son mari,  en riant. 

"J'ai pu prendre un café avec ma fille"

Pierrette elle habite seule à Cherbourg. C’est la voisine qui lui a donné un coup de main pour installer WhatsApp sur son téléphone. Depuis, Pierrette se fait moins de mouron, assure t'elle.

J'ai pu prendre un café avec une de mes filles. Et j'ai organisé un apéro avec une autre. Depuis je me sens mieux. Pierrette, une cherbourgeoise.

Dans les Ehpads aussi on tente de mettre les anciens aux nouvelles technologies. Dans plusieurs établissements en ce moment des animateurs passent dans chaque chambre pour aider les résidents à se connecter. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu