Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : "Les commerces qui veulent ouvrir le dimanche le peuvent" indique le préfet de l'Hérault

-
Par , , France Bleu Hérault

Le préfet de l'Hérault autorise les commerces à ouvrir le dimanche jusqu'à 21h, à condition de respecter les règles du travail dominical. Lors d'un point sur la situation sanitaire, Jacques Witkowski a confirmé que les indicateurs sont à la baisse mais appelle à ne surtout pas se relâcher.

Le préfet de l'Hérault, Jacques Witkowski, autorise les commerces à ouvrir le dimanche jusqu'à 21 heures
Le préfet de l'Hérault, Jacques Witkowski, autorise les commerces à ouvrir le dimanche jusqu'à 21 heures © Radio France - Préfecture

Dès ce dimanche dans l'Hérault, les commerces pourront ouvrir puisque le préfet a donné son feu vert jusqu'à la fin de l'année. "On est dans la simplicité : ceux qui veulent ouvrir le peuvent, en mode liberté" a indiqué Jacques Witkowski lors d'une visioconférence de presse ce vendredi en s'empressant de préciser que cela ne concerne que les commerces autorisés à rouvrir ce samedi "et à condition de rémunérer les salariés en fonction de la réglementation du travail le dimanche".

"Le fait de pouvoir se déplacer dans un rayon de 20 km et sur une durée de trois heures, ça va donner un espace de liberté quand même appréciable."

Le préfet a également fait le point sur la situation sanitaire dans le département. Elle est en amélioration puisque plusieurs critères sont à la baisse. Le nombre de malades hospitalisés (secteurs public et privé) est passé d'environ 500, il y a deux semaines, à tout petit peu plus de 300. Le nombre de personnes en réanimation (80) est "stable sur les 10 derniers jours". Quant au taux de positivité des tests, il s'établit à 8,6% , soit deux fois moins qu'il y a 10 jours. 

"Le point délicat reste les fêtes de la Saint-Sylvestre."

Pour les fêtes de fin d'année, Jacques Witkowski reste prudent. "J'espère que l'on pourra se déplacer à plus de 20 kilomètres de notre domicile pour rejoindre nos proches à Noël, mais vu les chiffres, ça devrait être le cas." Pour la nuit du 31 décembre, le préfet appelle à la vigilance. "On sait que c'est une célébration pendant laquelle on retrouve ses amis, il faudra suivre l'évolution de l'épidémie après cette fête. Mais là encore, restons pragmatiques. Il me semble que personne n'a envie de vivre un troisième confinement."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess