Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

VIDÉO - Confinement : les églises de l'Yonne ont fait résonner leur solidarité

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Auxerre

Mercredi soir à 19h30, les églises de l'Yonne comme celles de tout le pays ont toutes carillonné pendant 10 minutes, à la demande des évêques, pour manifester leur fraternité et leur espoir.

Les cloches de toutes les églises et cathédrales comme celle d'Auxerre sonneront mercredi à 19h30
Les cloches de toutes les églises et cathédrales comme celle d'Auxerre sonneront mercredi à 19h30 © Radio France - Thierry Boulant

L'église entend elle aussi montrer sa solidarité dans le contexte actuel de confinement. A la demande des évêques de France, tous les clochers ont carillonné ce mercredi soir à partir de 19h30 dans tous le pays. 

Manifester sa solidarité

"C'est une façon de manifester notre fraternité à l'égard des défunts, des malades, des soignants et de tous ceux qui rendent possible la vie du pays" explique l'archevêque de Sens-Auxerre, Monseigneur Hervé Giraud. L'église a aussi appelé aussi ceux qui le souhaitent à mettre une bougie à leur fenêtre en signe d'espérance.

"Une cloche pour nous rassembler dans nos coeurs" - Père Joël Rignault

Pour le père Joël Rignault, Vicaire général du diocèse de Sens-Auxerre, cette initiative fraternelle est un peu  une "version rurale" des applaudissements des français qui rendent hommage chaque soir aux soignants depuis leur fenêtre. "Faire sonner les cloches, c'est aussi une façon de se manifester parce qu'on ne peut pas communiquer de balcon à balcon dans les villages de l'Yonne " avance le prêtre, "la cloche en général est utilisée pour rassembler et comme on ne peut pas actuellement le faire physiquement, elle est là pour rassembler nos cœurs." 

Le père Rignault veut croire que ce que l'on retiendra de cette épreuve "c'est qu'il y a ce qui se voit, et il y a ce qui se passe au fond des personnes et finalement, ça, c'est le vrai rendez-vous qu'on a avec la vie."

Le diocèse de Sens-Auxerre submergé d'appels

Depuis le début du confinement, l'église fait en sorte de répondre aux questions des fidèles, des questions, souvent plus concrètes que spirituelles. "Depuis 10 jours, je suis submergé de demandes de toutes sortes" raconte l'archevêque de Sens-Auxerre. "Il y a des questions qui touchent aux funérailles, des demandes sur les baptêmes et les mariages reportés,  sur la semaine sainte qui se fera sans rassemblement, ou  même des personnes qui demandent comment faire pour obtenir un réconfort pour un proche en fin de vie." Des questions très concrètes donc, auxquelles Monseigneur Giraud répond lui-même au téléphone.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu