Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : les ventes de fromages et appareils à raclette en plein boom

Depuis le reconfinement, les Français se ruent sur la raclette. Avec une hausse des ventes d'appareils et fromages, certains professionnels s'inquiètent d'une pénurie cet hiver.

La raclette chez un fromager d’Annecy
La raclette chez un fromager d’Annecy © Radio France - Richard Vivion

Va-t-on vers une pénurie de fromage à raclette ? Avec le reconfinement et l'hiver qui approche, les Français plébiscitent plus que d'habitude ce plat gourmand, riche et convivial. Selon plusieurs médias, comme France 2 et Europe 1, les ventes d'appareils ont même explosé, avec une hausse de 300% par rapport à la même période l'année dernière.

La raclette, une valeur refuge

Alors pourquoi cet engouement soudain ? La raclette "on peut dire que c'est une valeur refuge, câlin et doudou de consommation, tout le monde veut de la raclette" estime Pierre Gay fromager à Annecy, en Haute-Savoie. Un plat renconfort donc, en ces temps troublés de crise sanitaire.

Le fromage a même un effet sur notre moral, indique Catherine Vackrine, endocrinologue et spécialiste du comportement alimentaire sur Europe 1 :"A la fois c'est riche, cela va jouer sur les circuits des émotions et les calmer. Et à la fois c'est un transgressif et régressif. Cela nous rappelle de bons souvenirs et cela nous remet dans des situations où on était bien, et qu'on ne vas pas pouvoir vivre à nouveau probablement cette année".

Y aura-t-il pénurie ?

Pour Thomas Dantin, président de la filière IGP raclette de Savoie, la demande est forte : "On a un gros gros démarrage sur septembre-octobre au niveau des ventes. Sur septembre, on va être entre 25 et 30% de plus qu'un mois de septembre classique." Mais il ne faut pas pour autant s'inquiéter d'une pénurie, selon ce professionnel, dont la filière représente plus de 3.000 tonnes sur les 80.000 tonnes de fromages à raclette produites en France chaque année. "Je pense que la raclette de Savoie il va y en avoir pendant l'hiver, ça montre juste qu'un bon démarrage donne une bonne année au niveau de nos fromages, affineurs et producteurs fermiers." affirme-t-il.

Selon Capital, les Français consomment en moyenne un kilo par personne et par an. C'est même le plat préféré de 33% de la population. Et cette année, confinement oblige, ce sont les appareils à raclette pour deux qui rencontreraient le plus de succès.

Le reportage sur le boom de la raclette de France Bleu Pays de Savoie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess