Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : "même en restant à la maison, cela va être bien" dit une étudiante étrangère en Périgord

-
Par , France Bleu Périgord

Julia Mamori, jeune étudiante venue du Brésil de 17 ans, vient tout juste d'arriver en France, et en Dordogne. Elle va passer un an en Périgord. Pour apprendre le français, mais avec un début de séjour compliqué par l'épidémie de coronavirus et le confinement

Julia (masque noir), entourée de sa famille périgourdine pour un an
Julia (masque noir), entourée de sa famille périgourdine pour un an © Radio France - Antoine Balandra

Elle s'appelle Julia, elle est brésilienne, elle a 17 ans. Et elle vient tout juste de poser le pied en France et en Périgord. C'était dans la nuit de samedi à dimanche. Cette étudiante participe au programme d'échange mené par l'association AFS, Vivre sans frontière tout comme d'autres étudiants étrangers en Périgord.

Elle va passer un an en Dordogne, pour apprendre le français au sein d'une famille périgourdine qui l'accueille à Razac-sur-l'Isle. Mais à peine arrivée, son quotidien va être chamboulé, parce qu'elle arrive en plein confinement. 

Pour l'instant, Julia se remet tout juste du décalage horaire, elle qui arrive d'une très grande ville de 800.000 habitants, Campo Grande, dans le Mato Grosso, à l'ouest du Brésil tout près du Paraguay. "Je voulais venir dans un vieux pays parce qu'en Amérique, nous sommes de nouveaux pays, le nouveau monde. Alors je voulais venir dans le monde antique, pour apprendre sur la politique notamment, et la France est l'endroit où je pourrai apprendre là-dessus" dit la jeune fille.

Elle étudiera au lycée Jay de Beaufort à Périgueux, en classe de première pour apprendre le français. Avec masque sur le visage. Une habitude, déjà prise au Brésil. "Au Brésil, on a eu le coronavirus depuis le mois de mars. Nous avons un confinement partiel. mais là bas le virus recule, il ne progresse plus" dit-elle, précisant s'être faite tester avant son départ pour la France.

Pendant au moins quatre semaines, après les cours, il faudra rentrer à la maison. Mais sa correspondante Lola Alanot a déjà tout prévu : "on verra ce que l'on pourra faire, peut-être aller marché dans les bois, faire des petites randonnées on se débrouillera pour lui faire voir des choses". "Même si je dois rester à la maison, cela va être bien" dit de son côté Julia.

Une fois le confinement terminé, Julia pourra aussi visiter enfin Périgueux même si elle a déjà son opinion sur la question : "J'ai vu déjà un peu le centre de la ville. Avec les bâtiments qui sont très différents de chez moi... Et c'était super beau. Et je dois vous dire que Périgueux semble très français à mon avis" rigole-t-elle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess