Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : pour les Alsaciens, se balader en Allemagne "c'est un moment de respiration"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Côté allemand, pas d'attestation à remplir ni de restriction des déplacements pour se promener. Alors depuis le reconfinement, certains Alsaciens bravent l'interdiction pour se balader plus librement.

L'un des parcs du centre-ville de Kehl.
L'un des parcs du centre-ville de Kehl. © Radio France - Marie Maheux

Depuis le reconfinement, certains alsaciens profitent des beaux jours de l'automne... En Allemagne. Là bas pas d'attestation de déplacement et il est possible de se promener à plusieurs kilomètres de chez soi. Les balades Outre-Rhin ne font pourtant pas partie des sorties autorisées mais sont parfois trop tentantes. 

La frontière à quelques kilomètres

Depuis Strasbourg, rejoindre Kehl est aussi simple que rapide : en vélo, en tram, en voiture ou à pied, les solutions sont nombreuses et les contrôles peu fréquents. En quelques coups de pédales, Julien profite du soleil dans un petit jardin de la ville allemande : "Il fait beau, il y a un point d'eau, des saules pleureurs : la journée d'automne parfaite."

Comme lui, ils sont nombreux à venir se balader sur les bords du Rhin avec une excuse en cas de contrôle au retour : "J'ai une attestation pour faire les courses au cas où et je suis passé au DM de Kehl", explique Julien. Sans attestation, il risque 135 euros d'amende.

La tentation des grands espaces de la Forêt Noire

Florian, un autre strasbourgeois est lui allé plus loin, à une trentaine de kilomètres de Strasbourg pour randonner quelques heures : "À force de voir des gens qui vont faire du vélo, randonner, ou faire leurs courses en Allemagne, je me suis dit que finalement il n'y avait pas de raison."

C'est la première fois qu'il enfreint le confinement pour aller se balader outre-Rhin : "Je n'estime nullement être un danger, ni pour moi même, ni pour les autres en me baladant seul en forêt. Je ne regrette absolument pas."

Tous évoquent un besoin de liberté et le sentiment de se ressourcer quand ils peuvent circuler librement en Allemagne : "Je sais que ce n'est qu'une parenthèse et qu'avant de rentrer je vais devoir remplir une autre attestation", soupire Florian. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess