Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : près de 13 % des familles vivent dans un logement trop petit pour elle en Ile-de-France

-
Par , France Bleu Paris

La taille du logement et la composition de la famille sont deux éléments importants pour comprendre comment le confinement est ressenti par les familles. L'INSEE publie un enquête qui révèle que l’Île-de-France est la région où la suroccupation des logements (12,7%) est la plus forte.

Beaucoup de logements trop petits à Paris et en Ile-de-France
Beaucoup de logements trop petits à Paris et en Ile-de-France © Maxppp - Alexis Sciard

Les mesures de confinement mises en place depuis le 17 mars 2020 ne sont pas vécues de la même façon par tous. Cela dépend beaucoup de la taille de votre logement mais aussi de la composition de votre famille. L'INSEE publie ce mardi une étude sur les logements suroccupés. 

En période de confinement, certains peuvent être davantage fragilisés comme les familles monoparentales avec de jeunes enfants dans des logements trop petits ou les personnes âgées qui vivent seules. 

C'est dans les grandes villes et dans les appartements que la situation est la plus difficile pour ceux qui vivent dans un logement trop petit, une situation encore plus compliquée quand il y a des enfants.

Logements suroccupés en Ile-de-France
Logements suroccupés en Ile-de-France - INSEE (capture d'écran)

La Seine-Saint-Denis en tête pour le nombre de logements suroccupés

Vivre dans un logement suroccupé, cela veut dire vivre à deux ou plus dans un logement où le nombre de pièces est insuffisant par rapport à la taille du ménage.

L’Île-de-France (12,7 %) et Provence-Alpes Côte d’Azur (7,5 %) sont les deux régions où la suroccupation des logements est la plus forte. 

En période de confinement, la situation peut être d’autant plus délicate avec de jeunes enfants. Or, parmi les couples ayant un ou plusieurs enfants de moins de 10 ans, 9,9 % vivent dans un logement trop petit. Ce taux de suroccupation grimpe à 25,0 % chez les familles monoparentales ayant un ou plusieurs enfants en dessous de cet âge.

Paris en tête pour le nombre de personnes âgées de plus de 75 ans vivant seules

Le confinement est difficile pour beaucoup de personnes âgées qui vivent seules. C'est à Paris que les plus de 75 ans qui habitent seuls dans leur logement sont les plus nombreux (3,9%) suivi par les Hauts-de-Seine (3,2%) et le Val-de-Marne (3%). 

Beaucoup de ménage n'ont pas encore accès à Internet

Avec le confinement, Internet prend une place importante et permet de s'évader en restant chez soi. Mais là aussi il y a des inégalités. En France, en 2019, 12% des personnes n’avaient pas accès à Internet à leur domicile, quel que soit le type d’appareil (ordinateur, tablette ou téléphone portable). Cette part varie peu selon les territoires, de 14,1 % dans les plus petites agglomérations jusqu’à 8,2 % dans celle de Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess