Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Confinement : qui a gagné ou perdu le plus de population en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Une étude de l'Insee réalisée conjointement avec Orange permet de découvrir les mouvements de populations depuis que le confinement a été mis en place pour lutter contre le coronavirus. Ardèche et Haute-Loire sont prisées par "les exilés". Les deux Savoie sont "désertées".

Carte publiée par l'Insee le 8 avril 2020
Carte publiée par l'Insee le 8 avril 2020 - Insee-Orange

C'est un des sujets de conversation depuis le début du confinement : où sont donc passés les habitants qui ont fui les grandes villes, notamment en région parisienne ? Impossible à dire formellement mais une étude de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) donne quelques pistes. Réalisée en partenariat avec l'opérateur téléphonique Orange, elle permet de détecter des mouvements de population très nets dans les départements d'Auvergne-Rhône-Alpes. 

Les départements "gagnants"

L'Ardèche et la Haute-Loire font partie des cinq département français ou la population a le plus évolué depuis le début du confinement avec une augmentation de 6%. Le Cantal note une hausse de 5%. La Drôme connaît une évolution de 3%. La Loire, l'Allier et l'Ain de 2% et le Puy-de-Dôme de 1%.

Et ceux qui ont perdu du monde

La Savoie détient le record du département de France qui s'est le plus vidé avec une chute de 38% de sa population. l'Insee explique ce phénomène par la fermeture brutale des stations de sports d'hiver et le départ des saisonniers. Phénomène notable aussi en Haute-Savoie avec une baisse de 11%. Le Rhône subit une perte de 4% de population et l'Isère de 2%. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu