Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : un ramadan pas comme les autres pour les musulmans franciliens

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Les musulmans de région parisienne se préparent à une période de jeûne et de quête spirituelle entre quatre murs, parfois loin de leur famille. Le ramadan tombe cette année en plein confinement, du 23 avril au 23 mai.

Cette année le ramadan tombe un mois d'avril, en plein confinement.
Cette année le ramadan tombe un mois d'avril, en plein confinement. © Maxppp - Gilles Bader

"J'espère fêter l'Aïd el-Fitr avec ma famille !" Omar qui vit en colocation avec deux amis à Paris, s'attend à un ramadan (du 23 avril au 23 mai) plutôt particulier à cause du confinement. "Le ramadan c'est le moment de faire preuve de solidarité, de renouer les liens familiaux, et le fait de ne pas être avec la communauté musulmane, c'est assez étrange", explique-t-il. Ce qui lui manque le plus ? "Très clairement les plats de ma mère ! Toutes les mères musulmanes pensent que nos estomacs sont sans fond", plaisante-t-il.

Les commerçants s'adaptent

Épiceries, pâtisseries, boucheries hallal doivent s'adapter au confinement. Les commerçants, en plus d'avoir mis en place des mesures sanitaires dans leurs boutiques, livrent à domicile. "On a adapté notre façon de travailler, raconte Abasamata, boucher à Gentilly (Val-de-Marne), alors qu'on n'est pas plus nombreux, et certains de mes employés ont fait valoir leur droit de retrait." Il fait néanmoins appel à un livreur pour honorer les commandes par téléphone.

ECOUTEZ - Le reportage de la rédaction.

Les mosquées aussi rivalisent d'idées pour maintenir le lien avec leurs fidèles. Dans le Val-de-Marne, des chaînes Youtube ont même été créées pour l'occasion. "Nous utilisons les moyens technologiques contemporains pour nous adapter à la situation, nous ne le faisons pas pour nous, mais à la demande de nos coreligionnaires qui sont en demande de ces prêches", affirme l'imam Mamoun Abdelali. À cause du confinement, les musulmans ne pourront pas se réunir pour les prières de Tarawih, le soir, à la mosquée, comme d'habitude pendant le ramadan.

ECOUTEZ - L'imam Mamoun Abdali invite dans les sermons les musulmans à respecter le confinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess